Le crèvecoeur pour rothschild

Autres informations / 11.08.2007

Le crèvecoeur pour rothschild

Edouard de Rothschild était à Deauville pour assister à la

première victoire de la casaque familiale depuis le décès de son père Guy, en

juillet. Indian Dafodil (Hernando) a dominé pour finir le plaisant Hello

Morning (Poliglote) à l'arrivée du Prix de Crèvecoeur (F), épreuve d'inédits

toujours très compétitive. Entraîné par Jean-Claude Rouget, le poulain sera

probable- ment revu cette saison : « Il est très bien, a expliqué l'entraîneur,

et je pense qu'il deviendra un bon cheval sur la distance. Il a mis un peu de

temps à changer de vitesse pour finir, car il est encore bébé, mais il le fait

sur sa classe. Je vais le mettre dans du coton. Il va probablement recourir une

fois cette saison, peut-être dans un Critérium régional. »

Indian Dafodil a été élevé au Haras de Fresnay-le- Buffard, où est

stationnée sa mère Danseuse Indienne (Danehill). Son frère par King's Best

passe aux ventes d'août et sa soeur par In the Wings, Volunia, a été adjugée

55.000 euros pleine d'Ocean of Wisdom en décembre dernier à FBA.

LE PRÉSIDENT

AUX COURSES

Bien sûr, Edouard de Rothschild était venu principalement pour

voir les débuts de son poulain, Indian Dafodil, dans l'inédit-classique Prix de

Crèvecoeur. Il ne fut pas déçu, car le fils d'Hernando, élevé par lui, a gagné

avec la manière.

On a vu un président détendu qui, de la première course à la

cinquième, a eu des échanges multiples avec bon nombre de personnalités et de

professionnels. Certains ont ainsi découvert une facette inhabituelle d'Edouard

de Rothschild qui a la réputation d'être un homme pressé et invisible, comme

quoi la magie de Deauville opère au-delà des préjugés…