Le grand pedigree : alexandros

Autres informations / 01.08.2007

Le grand pedigree : alexandros

Alexandros a remporté avec faciitié le Prix de Cabourg

(Gr3) qui es t un tremplin pour de trés bons chevaux. Il est donc normal que

JDG choisis se ce 2ans promette ur pour sa premiére étude d'origines.

LE PÈRE,

KINGMAMBO Un des derniers classiques Niarchos entraîné par le regretté François

Boutin, Kingmambo a gagné la Poule d'Essai et Prix du Moulin, les St James

Palace, tous Gr1. Mais à 2ans, il n'avait fini que 2e du Prix de

Cabourg (gagné par son fils Alexandros). Il est entré au haras de Lane's End

Farm, dans le Kentucky, en 1994, pour y démarrer une prestigieuse carriére.

Malgré un modéle peu impressionnant, et surtout une

petite taille (il fait moins d'1m60), il s'impose tout de suite comme un des

vrais successeurs de son pére, le chef de race Mr Prospector, en produisant El

Condor Pasa et Lemon Drop Kid dans ses premiéres années de monte. Puis de

nombreux champions classiques en Europe dans les années 2000 dont King's Best,

Divine Proportions, Okawango (aux débuts prometteurs comme reproducteur),

Virginia Waters, Bluemamba. Cette année s'annonçant au diapason de ce palmarés

avec Light Shift, gagnante des Oaks d'Epsom (Gr1) et deux 2ans précoces,

Henrythenavigator (l'invaincu gagnant des Coventry Stakes (Gr2) à Royal Ascot)

et Alexandros. Profitons-en, car n'ayant sailli que 37 juments en 2005, il n'a

que 22 yearlings cette année.

LA MÈRE,

ARLETTE

« Légére et plate comme Hasili », se souvient Alex

Pantall… Sur le papier, Arlette avait tout pour réussir au haras. Il est vrai

que sa carriére de courses fut anonyme : trés bien exploitée par Alex Pantall

qui lui fit gagner deux courses à 2ans, la premiére en septembre à La

Roche-Posay, puis à Angoulême le mois suivant, prouvant ainsi une certaine

vitesse à 2ans, ce qui compte en regard de sa lignée. Elle gagna à 3ans un

handicap à Cholet, lui permettant d'obtenir une valeur France Galop respectable

de 35,5. « En revanche, elle était trés légére, se souvient Alex Pantall avec

émotion. D'ailleurs, quand j'y pense, je trouve qu'elle ressemble étrangement à

la grande pouliniére Hasili que j'ai aussi entraînée. » Donc performer solide,

avec peu de substance, Arlette comme demi-soeur de l'excellent In The Wings, de

Hunting Hawk (Prix Greffhulle Gr2) et de Morozov (Prix Hubert de Chaudenay

Gr2), avait tous les droits de réussir au Haras et d'y être présentée à Kingmambo.

N'oublions pas que sa mére High Hawk (Shirley Heights) est une lauréate des

Oaks d'Italie (Gr1). Une honnête jument de courses avec une mére sortant de

l'ordinaire et des fréres gagnants de groupe : tout était en place pour

effectuer une carriére de bonne reproductrice. Rappelons qu'Alexandros n'est

que son premier produit.

LE

CROISEMENT

Il y a peu de miracles en élevage où l'on rencontre

surtout des recettes qui fonctionnent. Or il en est une qui a fait

internationalement ses preuves : le croisement Mr Prospector-Sadler's Wells.

Alexandros est issu de cette recette, car King of Kings, étalon déplorable, est

par Sadler's Wells, alors que Mr Prospector est le pére de Kingmambo. Comme

quoi ce sont les lignes qui comptent autant que les individualités. En effet,

Arlette, comme de nombreuses bonnes reproductrices, est la fille d'un mauvais

étalon, King of Kings, mais qui a l'avantage d'être par Sadler's Wells. La

vitesse intrinséque du courant Mr Prospector faisant des merveilles avec le

classicisme du sire de Coolmore : en effet, tant High Hawk elle-même que ses

produits sont des chevaux de 2.000-2.400m… ce qui n'a pas empêché Alexandros de

gagner le Cabourg. Vitesse du « Prospector » sur classe de Sadler's Wells,

l'alchimie est simple ! Nombre des récents gagnants de Kingmambo portent cette

empreinte : la mére de Henrythenavigator (qui croisera peut-être le fer avec

Alexandros) est évidemment par Sadler's Wells !