Le marois : manduro de toute une classe

Autres informations / 13.08.2007

Le marois : manduro de toute une classe

Manduro (Monsun) a

parfaitement joué sa partition dans le Prix du Haras de Fresnayle- Buffard

Jacques Le Marois (Gr1), qu'il a remporté de trois longueurs devant Holocène

(Lemon Drop Kid), le plus gros outsider de l'épreuve. À six cents mètres de

l'arrivée, il était déjà manifeste que le duel attendu entre le 5 ans Manduro

et le 3ans Lawman (Invincible Spirit) n'aurait pas lieu. Le partenaire

d'Olivier Peslier n'était visiblement pas dans un grand jour, terminant dernier

de la course. Stormy River (Verglas) a lui aussi déçu son entourage, terminant

avant-dernier, une demi-longueur derrière Toylsome (Cadeaux Genereux), le

leader du lauréat. Dans ces conditions, il devenait évident que la victoire ne

pouvait échapper à l'impressionnant Manduro, dont les adversaires semblaient

avoir mal supporté le train que Toylsome leur avait imposé entre les 400 et

1400m…

Bien aidé par un

leader, Toylsome, qui a imprimé un train sélectif et régulier, Manduro s'est

légèrement décalé du sillage de son compagnon de couleurs avant de déployer ses

magnifiques foulées à 400 mètres du but pour s'envoler vers un impressionnant

succès. Après avoir toujours marqué le futur lauréat, Turtle Bowl a semblé un

bref instant en mesure de l'inquiéter avant de rapidement abdiquer, perdant

l'accessit d'honneur près du but face à l'impressionnant retour d'Holocene venu

du dernier rang superbement conclure. Quant à Lawman, l'opposition à Manduro,

il a toujours été contraint de galoper nez au vent et était déjà dominé aux

deux tiers du parcours, se classant dernier.

 

DE TOUTE UNE CLASSE…

>> Turtle Bowl

(Dyhim Diamond) est le seul cheval en vue, hormis le lauréat, qui soit parvenu

à se glisser sur le podium. Et pourtant : « Nous avons vécu une semaine

épouvantable, a expliqué son propriétaire Berend Van Dalfsen, le cheval s'étant

déferré lors de son dernier exercice, ici mardi matin. Nous l'avons ferré trop

serré ensuite, et c'est à peine s'il est sorti du box depuis mardi. » Pour

retrouver le chemin de la victoire, il pourrait aller sur les 1.600 mètres du

Topkapi Trophy, le mile le mieux doté d'Europe. Comme JDG l'avait annoncé

préalablement au Prix Le Marois, et comme nous l'a confirmé un André Fabre

souriant après l'arrivée, Manduro peut désormais se concentrer sur le Prix de

l'Arc de Triomphe, dont il est désormais un des favoris autour de 4/1. Comme

nous l'avions également dit dans notre précédente édition, André Fabre ne

craignait que le manque de train, sûr qu'il était des aptitudes et de la

vitesse de son poulain qui fut classé le meilleur 2ans d'Allemagne en 2004 .

Quant à ses performances de 2006, elles ne l'ont guère inquiété tant il était

persuadé que « les défaites de Manduro l'an dernier étaient largement

imputables à des déroulements de courses malheureux et contraires à ses

aptitudes ». Quant aux 2400m de l'Arc de Triomphe, il les envisage sans aucune

inquiétude, précisant que son incursion sur les 1600m du Prix Le Marois était «

une parfaite opportunité de valoriser le cheval de son propriétaire Georg von

Ullmann, cette distance étant maintenant le passage privilégié, voire

nécessaire, pour apprécier le potentiel des futurs étalons. » André Fabre a

aussi évoqué auprès de nos confrères anglais la possibilité d'un test dans le

Breeders'Cup Classic (Gr1, le 27 octobre), déjà mentionnée par le propriétaire

du cheval l'an dernier. Manduro devra néanmoins être supplémenté pour disputer

l'Arc de Triomphe, où il n'a pas été engagé

 

INCOMPRÉHENSION AUTOUR DE LAWMAN

L'équipe de Lawman

(Invincible Spirit) était naturellement sous le choc après la dernière place du

lauréat du Prix du Jockey Club. Le poulain avait fait sensation mardi matin à

Chantilly et il a vite rendu les armes cette fois. Olivier Peslier, son jockey,

a déclaré : « C'est incompréhensible. J'ai essayé de le solliciter aux 700

mètres et il n'a jamais répondu. Pourtant, il a fait un super travail mardi. »

Entraîneur du poulain, Jean-Marie Béguigné observait, perplexe, Lawman marcher

une demi-heure après la course. « A chaud, je n'ai pas d'explication à vous

fournir. Nous avions bien battu Holocène dans le Prix de Guiche. Mon cheval n'a

donc manifestement pas fait sa valeur aujourd'hui. » Des examens vont être

menés pour tenter de faire la lumière sur cette défaite. Holocène, pour sa

part, doit aller sur le Prix du Moulin de Longchamp. Son entraîneur Pascal Bary

était naturellement ravi de cette deuxième place : « Il les passait un par un

pour finir, s'est-il exclamé. Je n'en revenais pas ! Je suis super content de

sa course. »

 

MANDURO AU SOMMET Manduro

était déjà considéré comme le meilleur cheval du monde sur le gazon avant même

sa tentative dans le Prix Jacques le Marois. La liste des 50 chevaux possédant

le meilleur rating a été publiée samedi par la Fédération internationale des

autorités hippiques. L'américain Invasor mène le bal avec une valeur de 129,

suite à son succès dans la Dubaï World Cup. Il est talonné par Manduro (128),

lui-même suivi de Lawman (120), 25e. Vient plus loin Vadapolina (119), ex æquo

pour la 38e place après son succès dans le Prix de Psyché (Gr3)… Le classement

complet en cliquant ici : www.horseracingintfed.co