Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les plus belles histoires des ventes

Autres informations / 15.08.2007

Les plus belles histoires des ventes

« Dibenoise produit de mieux en mieux, ce qui est

plutôt inhabituel », a remarqué Aliette Forien, chez qui la mère de RACINGER

est installée. Son Haras de la Reboursière & de Montaigu a présenté le

poulain aux ventes d'août 2004. Cinquième produit de la jument, juste derrière

Corre Caminos (Montjeu), Racinger témoigne de cette montée en puissance. Corre

Caminos, actuellement au repos, a remporté le Prix Ganay 2006 (Gr1) devant

Royal Highness et Manduro... Cependant, lorsque Racinger est allé aux ventes,

Corre Caminos n'en était pas encore là. Sinon, Racinger aurait probablement

coûté plus que 40.000€ à Paul Nataf !

A 14 ans, Dibenoise, qui s'est accidentée à

l'entraînement et n'a donc pas couru, est à nouveau pleine de Montjeu.

Vendredi, le Haras de la Reboursière & de Montaigu présente son yearling

par Numerous. L'éleveur de Racinger, Mme René Geffroy, a aujourd'hui deux

juments. Green Rosy (Green Dancer), mère de l'étalon Majorien, a été la

première poulinière de son époux, vendue en décembre 2000 pour 762.245€.

Quatre ans plus tard, Racinger est lui aussi passé à

Deauville où Paul Nataf l'a acheté 40 000 € pour Pierre Goral (50%) et Enrico

Ciampi (40%). Le courtier en a gardé 10%. « C'était un très joli poulain qui

avait une bonne locomotion, explique-t-il. J'aimais beaucoup son père

(Spectrum), qui n'était pourtant pas bien coté. Mais je l'avais vu courir et il

m'avait plu. Racinger fait partie des premiers chevaux que j'ai achetés pour

Pierre Goral. Il voulait mettre deux ou trois chevaux chez Freddy Head. »

Aliette Forien se souvient d'un poulain très vif, un peu délicat. Racinger a

lui aussi la réputation d'être un sujet difficile à entraîner, mais Freddy Head

a réalisé un remarquable parcours avec lui : le cheval a couru treize fois pour

être placé à huit reprises et remporter trois victoires. Cette année est

probablement la meilleure à ce jour, avec une victoire de Gr2 dans le Prix du

Muguet. Après une période de repos, Racinger a repris l'entraînement et « tout

se passe bien », selon son entraîneur. Il devrait faire sa rentrée au mois

d'octobre, le jour de l'Arc.

Et comme la famille mûrit bien, on n'a sans doute pas

fini d'entendre parler des enfants de Dibenoise…