Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les ambitions d’une grande écurie

Autres informations / 29.09.2007

Les ambitions d’une grande écurie

HERVÉ BARJOT : « NOUS VISONS

L’EXCELLENCE »

Luxstar vient d’effectuer des

débuts prometteurs à Auteuil sous la casaque de Sean Mulryan. L’expensionnaire

de Stéphane Wattel s’était précédemment imposé à deux reprises à Clairefontaine.

Selon Hervé Barjot, cette nouvelle recrue fera sensation dès qu’Arnaud

ChailléChaillé aura trouvé les réglages nécessaires pour réussir à Auteuil. Le

manager du tycoon irlandais n’est pas pour autant parti dans un extravagant

buying spree. « Vous remarquerez que beaucoup de nos recrues viennent des

ventes publiques, précisetil. Le renouvellement de nos effectifs se fait par

opportunités. Ainsi, il nous arrive de ne rien acheter pendant des mois, et

puis d’en acheter trois en une semaine ! On nous en propose énormément, mais

les prix sont parfois fantaisistes. Nous cherchons des bons chevaux, pas des

chevaux chers. Beaucoup s’imaginent que nous surpayons nos achats. Or nous

sommes générale ment dans une fourchette entre 50.000 et 150.000 euros. Piraya

nous a coûté 40.000€. Zaiyad 130.000 euros, Mid Dancer 120.000 euros. Cyrlight

était plus coûteux, mais il s’agissait d’une entrée sur le marché. »

La casaque Mulryan est

aujourd’hui défendue en France par environ 25 sauteurs, chez Arnaud

ChailléChaillé, et six à huit pursang en plat. C’est donc vers Auteuil que se

concentrent ses efforts, et non sur le programme d’obstacle angloirlandais. «

Nous visons l’excellence, explique Hervé Barjot. Or pour exceller sur un

circuit, il faut s’y pré parer exclusivement. Les deux saisons d’obstacle, la

française et l’anglaise, se succèdent. Il est très difficile de faire les deux

et de réussir. »

Le recrutement de l’écurie

est alimenté par des chevaux de tout âge, même si les chevaux à l’entraînement

forment les plus gros contingents. « Sean Mulryan aime voir ses chevaux courir,

et à un bon niveau. Mais il nous est arrivé d’acheter des chevaux de bonne

heure. Piraya, par exemple, nous a rejoint à 2 ans pour débuter l’année

suivante. Nous venons aussi d’acheter quelques yearlings au pré chez JeanPierre

Dubois (aussi éleveur d’Othermix, ndlr). » Ce weekend, Zarkali portera la

casaque grosbleu et jaune à Merano dans le Tyrol italien. En revanche, elle

sera absente du programme samedi à Auteuil. Le prochain gros rendezvous est

programmé le 14 octobre : « Nous serons au départ des principales courses

préparatoires. Mid Dancer sera sur les haies du Prix Carmarthen (Gr3). Or Noir

de Somoza court le Prix Héros XII (Gr3) sur le steeple. Othermix aura fait sa

rentrée en plat pour aborder au mieux le Prix Georges de TalhouëtRoy (Gr2) et

Piraya ira sur le Prix Orcada (Gr3). »