Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Les grands prix des “autres”

Autres informations / 01.09.2007

Les grands prix des “autres”

SAMEDI À LONGCHAMP

La rentrée de Longchamp fait

la part belle aux AQPS et aux Anglo-Arabes, dont les Grand Prix sont programmés

au cours de cette seule et même journée.

Le Prix de Craon est « l'Arc

des AQPS » puisque c'est une course inter-générations disputée sur le même

parcours que le grand rendez-vous du premier dimanche d'octobre. Vainqueur l'an

dernier, Osana (Vidéo Rock) a depuis été exporté outre-Manche mais son dauphin

d'alors, Onnix (Funny Baby) [photo], est toujours à l'entraînement chez

François Doumen, pour lequel il a remporté un gros handicap sur les haies

d'Auteuil au printemps dernier. Associé à Stéphane Pasquier, l'élève de la

famille Trinquet n'est pas réapparu depuis, mais il connaît son métier. Il

devra pourtant venir à bout d'Okaido (Assessor), invaincu en plat et rentrant lui

aussi puisqu'il reste sur une sixième place en haies obtenue au mois de mai. «

J'ai pu faire avec lui tout ce que je voulais faire, a rassuré son entraîneur

Arnaud Chaillé-Chaillé. Il est bien, suffisamment prêt à mon goût, et n'est pas

mal placé à la corde (8). Son objectif ensuite est de repasser sur les haies

d'Auteuil avant un essai sur les fences en Angleterre, probablement sur la

distance intermédiaire, qui nous permettra de mieux situer son programme.

Okaido a l'avantage d'être novice en steeple. » Parmi les quatorze concurrents,

on notera chez les 4ans la présence de Portal's Toy (Go Between), qui a fait belle

impression cet été à Clairefontaine. Il retrouve Nathalie Desoutter et son

entraîneur, David Windrif, nous a en donné de bonnes nouvelles : « Tout va bien

et j'espère qu'il ne pleuvra pas, a-t-il déclaré. Il a bien récupéré de sa

dernière victoire et semble même avoir monté en condition sur cette course. Un

petit bémol : il a le dix à la corde et découvrira Longchamp. Il se montre

néanmoins plus serein à l'entraînement et Kitty, qui l'accompagne toujours,

sait bien gérer son stress sur les hippodromes. Quoi qu'il arrive, il doit

disputer un handicap sur les haies dans deux semaines, puis un Groupe 3 quinze

jours plus tard avant de prendre des vacances. »