Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Mrs lindsay, du diane au vermeille

Autres informations / 17.09.2007

Mrs lindsay, du diane au vermeille

Les lièvres ont beaucoup

servi mais pas forcément ceux pour lesquels ils couraient. Sommertag a tiré

tout le peloton du Prix Foy tandis que Takaniya (Rainbow Quest) avait été

supplémentée dans Prix Vermeille Lucien Barrière (Gr1) pour servir les intérêts

de Vadapolina (Trempolino). Toutefois, JP Murtagh a placé Mrs Lindsay

(Theatrical) dans le sillage direct de l’animatrice sacrifiée, rôle que la

pensionnaire de François Rohaut avait joué bien malgré elle et sans objet dans

le Prix Minerve (Gr3), cet été à Deauville. La deuxième du Prix de Diane Hermès

(Gr1) y avait complètement raté sa course. En passant cette fois du statue de

proie à celui de prédateur, elle a pu gagner son premier Groupe 1 et donner à

son entraîneur un deuxième Prix Vermeille, cinq ans après la victoire de Pearly

Shells.

En effet, l’Irlandais est

passé à l’attaque le premier et cette initiative a été décisive. La seule, en

effet, qui aurait pu la menacer pour finir est West Wind (Machiavellian),

revenue à toute vitesse des derniers rangs échouer à la deuxième place.

Associée à Johan Victoire, la gagnante du Prix de Diane s’est retrouvée

enfermée au moment de l’accélération de Mrs Lindsay, notamment derrière un

groupe de pouliches touchées par un possible manque de tenue – Vadapolina et

Diyakalanie (Ashkalani), par exemple. Contrainte de déboîter sur plusieurs

épaisseurs, elle a refait plusieurs longueurs sur Mrs Lindsay pour terminer à

3/4 de longueur derrière la lauréate, prenant un même écart d’avance sur la

courageuse troisième, Passage of Time (Dansili).

« West Wind a hésité en

sortant des boîtes de départ, a remarqué son entraîneur Alex Pantall, mais elle

s’est retrouvée ensuite dans le dos de Vadapolina, qui semblait être la jument

de la course. Johan aurait pu passer le long de la corde, mais ça s’est mis à

reculer de ce côté-là et il a fallu contourner tout le peloton au moment où la

gagnante accélérait. (...)

LE PRIX DE DIANE TIENT BON

La ligne du Prix de Diane

subsiste bien, malgré l’échec de Diyakalanie (7e), que Joël Boisnard estime

hors-distance sur 2.400 mètres, comme sans doute Vadapolina. Au sujet de cette

dernière, cependant, l’Aga Khan a noté que l’alezane pouvait néanmoins avoir sa

chance la saison prochaine, sur des terrains plus souples et sur un programme

autour de

2.000 mètres, assez favorable

aux pouliches de 4ans.

Si la ligne du Prix de Diane

tient bon, les courses de cet été à Deauville ont au contraire perdu de leur

valeur dans ce Prix Vermeille, puisque Tashelka (Mujahid), non placée, et

Macleya (Winged Love), cinquième, n’ont pu tenir leur rang. Très bonne

troisième pour sa rentrée de juin (huitième des Oaks) malgré un parcours

exposé, Passage of Time a au contraire sans doute mieux fait que ce qui était

attendu. Manager de l’écurie Abdullah, Lord Grimthorpe a expliqué :

« Elle souffrait déjà d’un

abcès dans la gorge lorsqu’elle a gagné les Musidora Stakes (Gr3) en mai à

York. Nous ne pouvions la soigner et courir les Oaks. Nous l’avons donc laissée

ainsi et ça l’a gênée à Epsom. Depuis, en revanche, elle a pu être soignée dans

de bonnes conditions et tout va bien. Elle fait une super performance,

aujourd’hui. Nous avons maintenant quatre possibilités : l’Arc, l’Opéra, le Breeders’Cup

Filly&Mare Turf et les Champion Stakes. Un terrain lourd à Longchamp ferait

pencher la balance en faveur de l’Arc car elle n’est sans doute jamais

meilleure qu’en terrain lourd. »