Bernard ferrand : pour une charte européenne

Autres informations / 12.10.2007

Bernard ferrand : pour une charte européenne

 

Le président du Syndicat des éleveurs innove, en

proposant une Charte comparable à ce qu’on l’a notamment connu en matière

d’environnement…

Jour de Galop. – Qu’avez-vous pensé de la

conférence de presse du 4 octobre ?

Bernard Ferrand. – Ca a été un succès certain,

essentiellement dans deux directions : d’une part, elle a constitué une très

belle tribune pour présenter notre action, et d’autre part, elle nous a permis

de montrer la dimension européenne de notre mouvement, puisque dix pays ont

témoigné de leur solidarité avec la France.

Qu’allez-vous faire, désormais ?

Nous allons nous rencontrer très prochainement

pour étudier la poursuite de notre action. Personnellement, je pense que le

moment est venu de créer, avec tous les autres pays européens concernés, une

« Charte de la défense de l’Europe des courses

et de l’élevage » sur la base de nos principes : défense des ressources de la

filière, de la notion de pari mutuel (sécurité et transparence) et des intérêts

du parieur. Mais bien entendu, ce n’est là que mon idée et le sujet devra être

débattu avec tous ceux qui se battent, comme moi, depuis le début.

Qui signerait cette Charte ?

Cette Charte serait rédigée et signée par les

pays européens qui partagent nos vues. Puis nous demanderions, comme pour la

Charte de l’environnement chère à Nicolas Hulot, aux principaux acteurs politiques

voire économiques européens concernés par le sujet de la contresigner. Il faut

que chacun s’engage publiquement, à tous les niveaux, notamment à Strasbourg et

à Bruxelles.