Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Biancone, mis à pied un an, fait appel

Autres informations / 06.10.2007

Biancone, mis à pied un an, fait appel

Les autorités hippiques du Kentucky ont informé

vendredi matin Patrick Biancone qu’il était mis à pied pour un an en raison de

« plusieurs violations du règlement concernant les médications ». La suspension

devait commencer le 15 octobre. Mais l’entraîneur français, que nous avons

joint, nous a annoncé son intention de faire appel. Or l’appel est suspensif.

Cette sanction a pour origine une inspection des autorités du Kentucky dans les

trois écuries

que Patrick Biancone occupait à Keeneland, le

22 juin dernier. Sa principale faute est d’avoir détenu trois échantillons de

venin de cobra (généralement utilisés pour « endormir

» les nerfs dans une partie de l’organisme)

dans ses écuries. Ces produits avaient été trouvés dans un sac au nom du

vétérinaire de Patrick Biancone, Rod Stewart, lui-même suspendu 5 ans après cette

saisie et celle d’échantillons dans sa voiture. Plusieurs autres produits mal

libellés ou conditionnés ont aussi été pris en compte dans l’établissement de

la sanction.

Patrick Biancone avait dû quitter Hongkong en

2000 suite à une série de cas positifs dans son écurie. Il s’était installé

dans l’ancienne colonie britannique après son départ de France dix ans plus

tôt. Titulaire d’une licence aux EtatsUnis, il a rapidement gravi les échelons

là-bas pour accéder au meilleur niveau sur le gazon comme sur le dirt. Il a

trois pensionnaires engagés ce week-end dans trois Groupes 1 à Keeneland.

Un communiqué publié par Patrick Biancone est attendu

« dans l’après-midi » outre-Atlantique,

c’est-à-dire dans la nuit en Europe.