Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Deauville octobre : un marché extraordinaire

Autres informations / 27.10.2007

Deauville octobre : un marché extraordinaire

ANALYSE ET VENTES

Les chiffres d’Arqana Deauville pour la vente

de yearlings d’octobresont stupéfiants en regard de tous les marchés européens

et de la surproduction à laquelle ils sont tous confrontés, y compris bien sûr

le marché français. Rappelons-les car il faut que chacun les ait bien en tête.

Sur la totalité des 3 jours de ventes, le chiffre d’affaires a augmenté de 35%

pour un nombre quasi identique, à 10 près, de yearlings vendus. Ce bond est

prodigieux pour le petit marché d’octobre. Dans le même mouvement, la moyenne

passe de 22.000€ en 2006 à près de 29.000€ cette année, soit une augmentation

du prix moyen de 31,5% ! Des chiffres quasiment irréels. Notons que cette

augmentation est due principalement aux 2 premiers jours qui concentraient les

meilleurs yearlings, le Mercredi étant plutôt destiné à la production courante.

Comment expliquer de tels résultats positifs ? On peut citer des facteurs

organisationnels et promotionnels indéniables, imputables à la dynamique Arqana

qui commence à porter ses premiers fruits. Cependant, cette amélioration ne

pourrait à elle seule expliquer un tel bond ! Un autre facteur intervient :

c’est l’évidente amélioration de la qualité des yearlings présentés à Deauville

Arqana, tant au mois d’Août qu’en Octobre. Nous l’avions déjà évoqué lors de notre

analyse des ventes d’été, nous avons clairement constaté, avec tous les

observateurs avisés, que l’ensemble des yearlings était en nette amélioration.

Cette progression étant vraisemblablement le résultat d’une double influence :

la professionnalisation des éleveurs qui investissent et qui démontrent un savoir

faire bien partagé, et d’autre part une sélection mieux exercée par le nouvel

organisme de ventes. De l’avis unanime des acheteurs, il y avait, pour de

ventes d’Octobre un bon nombre de yearlings « intéressants », à tous les niveaux

de prix, ce qui est nouveau par rapport aux années précédentes, et il faut donc

féliciter les éleveurs et Arqana. Cependant, la combinaison des facteurs

évoqués peut difficilement expliquer le jump de 50% ou celui des 31% de la

moyenne. En effet, selon nous un élément exogène et inattendu est venu donner

une impulsion extra-ordinaire à cette session de Deauville : l’irruption d’un nouvel

opérateur, jusque-là inconnu, qui a investi à lui tout seul plus de 1,8

Millions d’Euros, soit 16% du chiffre d’affaires. Il s’agit du groupe « Prime

Equestrian », qui a acheté 42 yearlings durant ces 3 jours de ventes.

L’activité de ce groupe a eu un énorme impact sur la vente. En effet, outre

l’achat comptabilisé des 42 yearlings, ce groupe a été par exemple le

sous-enchérisseur du Top Price acheté 330.000€ par Patrick Barbe pour Stefan

Friborg. Sans la présence de Prime Equestrian, combien aurait fait la soeur de

Natagora ? De même, sur d’autres lots, ce groupe de Dubaï, conseillé par Xavier

Nakkachdji et Laurent Benoît, a été certainement sous-enchérisseur. Bref, il

est clair que l’activité débordante et bienfaisante de ce nouvel opérateur est responsable

des prix d’une soixantaine de yearlings, imprimant une orientation haussière à

tout le marché qui, par ailleurs, ressemblait à ce qu’il a toujours été, avec

cependant une forte présence étrangère. Cette miraculeuse combinaison de

facteurs positifs, plus la divine surprise du facteur exogène « Prime

Equestrian », a donc fait de cette vacation une vente extraordinaire. Bravo à

tous : l’élevage et le marché français ont besoin de ces bonnes nouvelles !