Le beaurepaire en repérage

Autres informations / 27.10.2007

Le beaurepaire en repérage

 

VENDREDI À AUTEUIL

L'air est plus doux depuis jeudi. Mais les

professionnels etle public n'ont pas fait le déplacement à Auteuil. Les rares présents

ont pu assister à une course réservée aux inédites de 3ans de qualité. Au rond

de présentation, deux pouliches sont particulièrement belles d'état : Apple's

Andrea [photo] (Nikos) et la grande Quora Vallis (Mansonnien), les deux

favorites. La première est issue d'Apple's Girl (Le Pontet), une bonne jument

d'Auteuil alors que la seconde a pour frère Jérico Vallis (Murmure), gagnant de

groupe 2 sur la Butte Mortemart. Le papier s’est vérifié sur le terrain

puisqu'Apple's Girl et Quora Vallis ont terminé aux deux premières places. Partie

à l'arrière du peloton, Apple's Girl s'est rapprochée des premières dans la

ligne d'en face. « Christophe (Cheminaud, Ndlr) l'a monté pour elle, a déclaré

son entraîneur bourbonnais Emmanuel Clayeux. C'étaient les ordres. Elle s'est

rapprochée d'elle-même. C'est une jument que j'estime beaucoup. Mais, on

m'avait averti que sa mère et sa fille étaient compliquées et c'est vrai qu'Apple's

Girl peut être fantaisiste le matin. Cette course n'était pas un objectif, nous

sommes ravis de cette victoire. Elle a les moyens de participer à de belles

courses, nous la recourrons peut-être une fois avant la fin de l'année à Auteuil,

mais le but est d'en faire une bonne 4ans. » Venu en famille, Damien Coveliers,

éleveur de la pouliche, a vécu la victoire d'Apple's Girl aux côtés de son père

Pierre Coveliers, qui en est le propriétaire. « C'est une grande joie et un

grand soulagement, a confié l'éleveur. Elle est bonne et bien entraînée ! Et il

faut garder à l'esprit qu'elle n'était pas à 100% aujourd'hui. » Deuxième, la

demi-sang Quora Vallis, a fourni une belle fin de course après un parcours très

fluide. « Je suis vraiment très heureux de sa course, a déclaré son

propriétaire et éleveur André-Noël Dutertre. Elle va recourir peut-être une fois

encore cette année. Mais, c'est une demi-sang, il faut donc prendre son temps.

»