Le court chemin

Autres informations / 14.10.2007

Le court chemin

 

Si le Prix Orcada (Gr2) est une voie presque

obligée vers le Grand Steeple des 4ans, le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr3),

lui, est plus hasardeux. Il mène au Prix Cambacérès (Gr1) [photo], la course de

haies pour 3ans la plus dotée au monde (270.000€), qui se déroule finalement un

mois après le Prix de l’Arc de Triomphe, course, lorsque les meilleurs 3ans de

plat commencent à sentir le haras – ou l’écurie. Inversement, le Prix Cambacérès,

et a fortiori le « Talhouët-Roy », devraient constituer la première pierre d’un

édifice en chantier. Or sur les vingt-cinq dernières années, aucun gagnant de

l’un ou de l’autre n’a fourni un classique d’âge, au palmarès par exemple de la

Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1).

En sera-t-il autrement cette année ?

On suivra en tout cas les retrouvailles

d’Othermix (Linamix) et de Don Lino (Trempolino). Ils se sont affrontés une

première fois au printemps, le premier concédant la victoire au second, qui pourtant

débutait dans la spécialité. Jean-Paul Gallorini, dont on connaît l’affection

pour le centre d’entraînement de Royan-La Palmyre, a donné une belle rentrée à

Don Lino, tandis que le protégé d’Arnaud Chaillé-Chaillé est réapparu en plat.

On va aiguiser les fleurets pour la suite, avec en guise de témoins les

gagnants des deux « Finot », Calizzano (Fabulous Don) et Tatenen (Lost World). Le

dauphin du premier, l’estimé Quimbango (Dom Alco), vient de battre de cinq

longueurs celui du second, Songe (Hernando).