Le grand défi de literato

Autres informations / 20.10.2007

Le grand défi de literato

Samedi 20, Newmarket (Angleterre). Deuxième du

Prix du Jockey Club (Gr1) et facile lauréat du Prix du Prince d’Orange (Gr3)

dernièrement, Literato [photo] (Kendor) relève son plus grand défi sur les 2000

mètres en ligne droite de Newmarket. Le 3ans de Jean-Claude Rouget est arrivé

sur place jeudi midi et il a pris place dans le box que lui avait réservé Mark

Prescott, peut-être celui que vient de vider Confidential Lady, rentrée au

haras dernièrement. Jean-Claude Rouget était également sur place vendredi, aux

ventes Tattersalls. « C’est la première fois qu’il affronte  les chevaux d’âge, a-t-il noté, et la

première fois aussi qu’il court sur la ligne droite. Cela peut le désorienter.

Je ne crains personne en particulier. Le terrain sera sans doute souple et cela

devrait lui convenir. Nous visons cette course depuis un moment, car nous avons

toujours pensé que les conditions étaient idéales pour tenter à nouveau sa

chance au niveau Groupe 1. »

Richard Gibson a rejoint

Jean-Claude Rouget avec un cheval plus rompu aux challenges internationaux, à

savoir Doctor Dino (Muhtathir). Il reste d’ailleurs sur son succès dans les Man

O’War Stakes (Gr1), sur 2200 mètres à Belmont Park, près de New York. Aidan

O’Brien sera représenté par deux pensionnaires, Eagle Mountain (Rock of

Gibraltar) et le curieux Mount Nelson (Rock of Gibraltar), qui n’est pas

réapparu depuis sa victoire dans le Critérium International (Gr1), il y a un

an. « Il a subi quelques contretemps, rien de sérieux mais des petits soucis

qui l’ont retardé et semblent rentrés dans l’ordre maintenant, a expliqué le

professionnel irlandais à sportinglife.com. Il a très bien travaillé et je le

pense prêt à courir. » Tombé le 14 juillet dans le Grand Prix de Paris (Gr1),

Eagle Mountain a gagné peu après son Groupe 2. Le plus redoutable du peloton

est le 5ans Notnowcato (Inchinor). Le pensionnaire de Michael Stoute a 5 ans,

il a battu Authorized et George Washington au printemps, puis a lutté avec le

gagnant du Derby d’Epsom et Dylan Thomas sur les 2100 mètres des International

Stakes (Gr1). « Il s’est porté une atteinte en sortant des boîtes de départ ce

jour-là, a révélé son entraîneur. Un terrain un peu souple ne le dérangera pas.

» Godolphin a supplémenté sa récente acquisition Creachadoir (King’s Best)

après sa victoire en bleu dans les Joel Stakes (Gr3). L’ex-Bolger a auparavant

terminé deux fois deuxième de classique sur 1600 mètres, à Longchamp et au

Curragh. C’est le deuxième favori de la course chez les books – même si

Godolphin n’a tours pas remporté une seule édition des Champion Stakes et si la

tenue du 3ans est sujette à caution - devant Multidimensional (Danehill), bon

gagnant en 2006 du Prix Guillaume d’Ornano (Gr3 gagné cette saison par

Literato), absent ensuite plus d’un an et lauréat pour son retour à Newbury…

Depuis qu’ils sont pris en sandwich entre le week-end de l’Arc et la

Breeders’Cup, désormais distante de trois semaines du grand événement parisien,

les Champion Stakes ne sont peut-être plus la grande course qu’ils étaient.

Cette situation en fin de parcours européen est aussi favorable aux surprises,

ou plus exactement aux déceptions : hormis la tenant du titre Pride, gagnante à

9/2, les derniers lauréats de la course étaient à plus de 10/1. Ce n’est pas

forcément très bon signe. Un troisième français sera présent au Champions’

Meeting de Newrket : Royal and Regal (Sadler’s Wells) est au départ de la

Jockey Club Cup (Gr3) avec Stéphane Pasquier. Le représentant de Peter Savill

reste sur deux troisième places dans le Prix de Lutèce (Gr3) et le Prix

Chaudenay (Gr2). C’est le seul 3ans mâle de la course face à quelques bons

stayers d’âge, dont le tenant du titre Hawridge Prince (Polar Falcon). La

pouliche Veenwouden (Desert prince) relève un défi encore plus relevé.