Le grand pedigree : thewayyouare

Autres informations / 23.10.2007

Le grand pedigree : thewayyouare

UN POULAIN BÉNI DES DIEUX

Parfois, avec un cheval, on trouve des angles

d’attaque qui autorisent la critique. Or, avec Thewayyouare, quel que soit le

point de vue, la performance, le modèle, le père, la mère, l’entraîneur, on ne

voit vraiment pas où cela pourrait clocher. Thewayyouare ressemble à

l’excellence, et c’est quand même bien rare. On pouvait à la rigueur douter de

la production de sa mère, luimême étant un second produit, mais même cette

direction se ferma au printemps quand on commença à entrevoir ce qu’allait

devenir Peeping Fawn (Danehill), la sœur de notre champion en herbe.

Cependant, si doute il pouvait y avoir, c’était

suite à ses débuts qu’on pouvait en nourrir. Il termina 7e de son maiden,

courant « très vert », début Juillet à Deauville. Mais il revint à la miAoût,

pour enlever avec autorité un de ces bons maidens deauvillais, toujours bien

composés : les débuts discrets étaient oubliés un nouveau profil s’imposait.

André Fabre devait deviner un poulain en pleine progression, et il n’hésita pas

à faire les bordures en demandant à son protégé un effort facile dans le

Criterium de Lyon (L) qu’il survola. Le test fut dans le Thomas Bryon, Gr3 au

palmarès prestigieux, enlevé en son temps par Arctic Tern, Kenmare, et surtout

Nureyev de 6 longueurs en y débutant, et plus récemment par Ashkalani et Act

One. Cette fois, pour sa quatrième course, le lot était plus sérieux, John

Gosden amenant l’invaincu et estimé Centennial (Dalakhani) pour défier les

Français à St Cloud. Il n’y eut pas de course. Stéphane Pasquier étant à

miligne droite suspendu dans les airs, plus d’une classe audessus de tout

opposant, l’emportant très facilement de

4 longueurs devant Centennial qui n’a pas

démérité. La messe était dite : Thewayyouare est du côté des grands !