Le père : divine light

Autres informations / 06.10.2007

Le père : divine light

On a déjà beaucoup parlé du glorieux inconnu

qu’était Divine Light, avant la divine surprise de Natagora. Élevé par Shadaï

(Yoshida) au Japon, il a gagné 4 courses (sur 26 courues) et a pris des places

dans des Black-type dont un Gr1. Ce cheval moyen ne serait jamais rentré au

haras s’il n’était par Sunday Silence, grand reproducteur, d’une lignée

pourtant en voie d’extinction, qui a fait les beaux jours de Shadaï Farm en

donnant d’innombrables champions. Est-ce l’influence de Sunday Silence qui

explique Natagora ? L’avenir nous le dira car, désormais, le sire du Lonray est

lancé et l’on verra bien s’il se révèle capable d’un nouvel exploit, ou plus

simplement d’une bonne production d’ensemble.