L’un s’enfonce, l’autre pas

Autres informations / 15.10.2007

L’un s’enfonce, l’autre pas

DIMANCHE À AUTEUIL

Dimanche 14, Auteuil. Le Prix Carmarthen 2007

(Gr3) restera dans les mémoires comme le théâtre de la première défaite en

obstacles sur notre sol de Mid Dancer (Midyan), troisième derrière Kasbah Bliss

(Kahyasi) et Malikhan (Garuda). Comme souvent, c’est juste après avoir atteint

le sommet de sa carrière une victoire dans le Grand Steeple que le champion de

Sean Mulryan a fauté pour la première fois, après 17 succès en obstacle. On

s’en émouvrait davantage s’il n’avait aussi été battu outreManche auparavant,

ce qui relativise l’effet traumatisant qu’une vraie première défaite pourrait

avoir sur le mental d’un crack.

Serait-il demeuré invaincu s’il s’était

présenté sur le steeple dans le Prix Héros XII ? Il faudrait, pour le savoir,

être persuadé d’avoir vu le vrai Mid Dancer en piste dimanche. Or il n’a jamais

semblé menaçant dans la phase finale, ce qu’on a mieux compris à son retour aux

balances : « Il s’est déferré sur une faute en face et a aussitôt perdu son

action, a expliqué Hervé Barjot, manager des Mulryan. Jacques [Ricou] allait

très bien jusqu’à ce moment-là. Dans une course de haies de ce niveau, ce type

de handicap ne pardonne pas. Il avait besoin de ça, de toute façon. On le

reverra dans le Prix La Haye Jousselin. »

Si la route de Mid Dancer est toute tracée,

celle du gagnant Kasbah Bliss est actuellement à cheval sur la Manche. Le

pensionnaire de François Doumen confirme cette saison tout son talent sur les

haies, qu’il saute d’autant plus vite que les pistes tardent à s’alourdir vraiment.

« Le terrain aujourd’hui est très souple, pas

lourd, et le cheval s’en sort de mieux en mieux au fur et à mesure qu’il

vieillit, a remarqué l’entraîneur du lauréat. Je ne sais donc pas ce qui se

passera dans les semaines qui viennent. Je voudrais bien le préparer pour le

Stayers’Hurdle (Gr1) du festival de Cheltenham, en mars, et si je dois le faire

correctement, il faut que je le prépare en Grande-Bretagne. On ne peut pas

courir deux lièvres à la fois. » Un lièvre à Auteuil, un autre à Cheltenham, ça

fait effectivement beaucoup de travail, mais Kasbah Bliss semble vraiment avoir

franchi un cap, cette saison.