L’achat spéculatif de franck benillouche

Autres informations / 20.11.2007

L’achat spéculatif de franck benillouche

INTERNATIONAL

Nous

avons accordé beaucoup de place aux achats français à Keeneland, et nous avons

omis les chevaux vendus par des Français. Or le #1186 a été l’occasion d’un

énorme profit réalisé par un opérateur on ne peut plus français : le Haras de

Bernesq.

Rapportons

l’histoire du 1186 : elle commence pour Franck Benillouche en janvier de cette

année quand il se trouve aux ventes de Keeneland et qu’il se rend acquéreur

d’une jeune et anonyme pouliche de 4ans, Gold Powder, la bien nommée. Celle-ci

a été une médiocre pouliche de courses, mais elle est par Seeking The Gold et

sa mère a gagné le Black Helen H Gr2 et quelques Listed en France, tout en

étant devenue une poulinière quelconque qui a fini par produire un gagnant sur

5 foals enregistrés. La famille est plutôt bonne avec des black type à chaque

génération. Cette description explique le modeste prix payé alors par le Haras

de Bernesq : 15.000$ !

Elle

est ensuite envoyée à Johannesburg et elle est représentée aux ventes de

novembre, pleine de l’étalon d’Ashford, sans qu’aucun élément ne modifie le

pedigree. Eh bien, elle réalisa le 8 novembre la somme fabuleuse de

230.000

$ en étant vendue à la compagnie I E C A. Soit un profit net de plus de

150.000$ en 10 mois, ce qui est vraiment de la “poudre d’or”. On ne peut que

féliciter le discret Franck Benillouche pour un tel profit français sur des

animaux totalement américains. Peut-être à l’occasion d’une interview, nous

donnera-t-il la recette?