Le criterium le plus long

Autres informations / 11.11.2007

Le criterium le plus long

Dimanche 11, Saint-Cloud. Les 2000 mètres du

Critérium de Saint-Cloud (Gr1) ne font plus recette vis-à-vis du mile du

Critérium International (Gr1), créé en 2001. Dans la dernière édition de

Paris-Turf, Jean-Claude Rouget s’est ainsi interrogé sur l’intérêt d’une course

aussi tardive et aussi longue dans le programme français, notant qu’il y avait

cette année six partants – soit un de plus que dans le Critérium du Languedoc

(L), soit dit en passant.

L’entraîneur a remporté le Critérium de

Saint-Cloud en 1996 avec Shaka et son avis est sans doute largement répandu. On

trouve au palmarès de l’épreuve, indice souvent intéressant pour juger de

l’intérêt d’une course, des chevaux qui ont certes déçu, comme dans tout Groupe

1. Néanmoins, d’autres ont duré et réussi au meilleur niveau, à l’image de

Soldier of Fortune, deuxième de Passage of Time l’an dernier et lauréat du

Derby d’Irlande cette saison, ou de Daylami, deuxième de Shaka en 1996 avant de

réussir une carrière d’une exemplaire longévité au meilleur niveau mondial.

Troisième en 2004, Laverock court encore. Et fallait-il empêcher Poliglote,

Marchand de Sable et Pistolet Bleu, de remarquables étalons, de gagner leur

Groupe 1 à 2ans ? Et Darshaan ?

Disons donc que même si Coolmore y est souvent

très représenté (ses deux lauréats, Alberto Giacometti et Ballingarry, sont

désormais en France comme étalons), notre long Critérium n’est simplement pas

d’un Groupe 1

« commercial », mais pas non plus une impasse

où les champions sont indésirables.

Reparlera-t-on dans dix ans de l’édition 2007 ?

Réponse l’année prochaine ! Des deux O’Brien, Tale of Two Cities (Sadler’s

Wells) paraît le plus prometteur puisque ce propre frère du champion High

Chaparral a débuté par une bonne troisième place. L’Anglais Mick Channon volera

entre l’Australie et le Japon dimanche, mais il délègue Siberian Tiger (Xaar),

déjà trois fois gagnant, dont il a dit sur son remarquable site Internet

(www.mickchannon.tv – vous pourrez y suivre les derniers galops de ses

pensionnaires, dont celui-ci !) : « Siberian Tiger était en pleine forme

lorsqu’il a travaillé sur 1400 mètres, mardi. Il a facilement dominé son leader

sur cette piste avec tournant à gauche. Toutefois, sa tâche ne sera pas facile

dans cette course relevée. »

Côté français, en effet, il n’y a pas grand

chose à jeter. Putney Bridge (Mizzen Mast) a progressé depuis que Hannouma

(Anabaa) l’a battu, puisqu’il a gagné à deux reprises. Criquette Head-Maarek a

dit de lui que sa tenue sur 2000 mètres était sujette à caution. L’entraîneur a

aussi supplémenté le bien nommé Full of Gold (Gold Away), élevé par son père

Alec après qu’il eût délégué avec réussite sa mère Funny Féerie (Sillery),

gagnante en haies à Auteuil, à la production de sauteurs. Fréjus (Mansonnien),

gagnant à Auteuil lui aussi, lui a donné raison. Full of Gold, lui, a progressé

à chaque sortie et il vient de se balader sur cette piste, d’où la décision de

Criquette.

Reste Hannouma. David Smaga n’a jamais caché

qu’il l’aimait beaucoup. Il n’a jamais déçu et vient encore de terminer

deuxième de sculptural High Rock dans le Prix de Condé (Gr3). Ça pourrait

suffire.