Le grand dimanche de pantall

Autres informations / 06.11.2007

Le grand dimanche de pantall

 « Les

succès produisent les succès. » Cette phrase de Chamfort pourrait résumer la

journée vécue, dimanche, par Alex Pantall. L’entraîneur était à Nantes, au

moment même où se produisaient, en Allemagne, deuxde ses meilleures pouliches,

La Hernanda (Hernando) et Vincennes (King’s Best). L’une était à Hanovre,

l’autre à

Cologne. Toutes les deux ont gagné, et même

toutes les trois, puisque le festival a commencé avec Dorippe (Loup Solitaire)

à Nantes, qui remportait son maiden dans une course G, devant deux de ses

compagnes d’entraînement: Knowing Look (Daylami), quatrième et Neris (Mtoto),

sixième.

14H15 : Dorippe passe le poteau avec trois

longueurs d’avance sur le reste du peloton.

15H25 : La Hernanda entre dans les boites ou

plutôt les

« Anfangsschachteln » à Hanovre. Alex Pantall

est au téléphone avec l’un de ses garçons de voyage, qui lui détaille la

course. « Je l’écoute, nous raconte l’entraîneur. La Hernanda galope en tête

avec un autre cheval. Elle est bien devant. Elle prend ensuite l’extérieur à

l’entrée de la ligne droite, pour venir s’imposer facilement. » Mais le temps

presse, Alex Pantall doit raccrocher, Vincennes va à son tour s’élancer.

15h40 : départ de la course à Cologne. Trois

semaines auparavant, Vincennes [Photo] s’était illustrée de très belle manière

à Chantilly, lors de son succès dans le Prix de Saint-Cyr (L). Le représentant

sur place de la famille Al Maktoum, à qui appartient la pouliche, décrit la

course en direct à l’entraîneur. « Vincennes a tendance à se  tendre facilement et une pouliche vient

l’embêter un peu. La mienne se tend, et Johan (Victoire, son jockey, ndlr) doit

aller devant, où elle peut se relâcher. L’anglaise (Contentious, ndlr) vient

l’attaquer à l’entrée de la ligne droite. Après une longue lutte, Vincennes

prend l’avantage d’une encolure... » Nouvelle victoire : « Johan m’a dit

ensuite qu’elle avait gagné assez nettement. C’est une pouliche qui a tendance

à tirer un peu, là, elle a su se décontracter. Elle a fait quelques progrès.

Pour l’engagement de Vincennes, nous hésitions avec une course à Milan la

semaine prochaine (Premio Chiusura, Gr3, le 10/11), mais nous avons préféré la

courir uniquement avec des pouliches.» Un choix qui s’est révélé payant. Pour

conclure, Alex Pantall revient sur la carrière de La Hernanda : « Elle est

placée de groupe et de Listed, mais elle n’en avait pas encore gagné. Etant

donné que nous allons la passer aux prochaines ventes de Deauville, nous

recherchions une victoire à ce niveau. »

Après son succès nantais, Alex Pantall est

troisième au nombre de victoires en France, derrière André Fabre et Jean-Claude

Rouget.