Le kérautem va au maiden major d'hélène

Autres informations / 16.11.2007

Le kérautem va au maiden major d'hélène

Jeudi 15, Angers. Cette

année, le Prix Kérautem (B) est revenu àun maiden, Major d'Hélène

[photo] (Majorien), présenté

par François-Xavier de Chevigny. Aprèsneuf sorties publiques, l'athlétique 2ans

a remporté son maiden dans la course la plus relevée qu'il ait disputé. Son

entraîneur n'a pas désiré s'exprimer sur le programme du poulain ni sur

l'estime qu'il lui porte. « Major d'Hélène a couru assez tôt dans l'année, nous

a-t-il déclaré, sur des distances qui n'étaient pas forcément à sa convenance.

C'est un bon poulain de tenue. Il est à son aise sur 2 000 mètres et au-delà.

Aujourd'hui, il est arrivé un peu tôt en tête, mais il a bien tenu sa partie

jusqu'au poteau. » Lancé dans le tournant, Major d'Hélène a ensuite progressé

le long de la lice, sans flotter, et pris la mesure de ses adversaires avec

facilité. Iron Sheik (Catcher In The Rye), au contact des premiers durant tout

le parcours, a bien poursuivi son effort pour s'emparer du premier accessit

devant l'autre maiden, le « Nicolaÿ » Mont Orgueil (Kaldounévées). « Le

vainqueur est plus dur et a plus de métier, nous a confié l'entraîneur du

deuxième, Cyriaque Diard. Iron Sheik fera un break cet hiver, mais je vais le

reprendre à l'entraînement assez rapidement pour profiter des pistes souples du

premier trimestre. Il ira sur 2000 mètres et au-dessus. » Dans un lot

rassemblant seulement cinq partants, on redoute toujours une course tactique et

peu sélective, mais ce ne fut pas le cas dans ce Prix Kérautem et le gagnant,

Major d'Hélène, était incontestablement le meilleur mercredi. « Il y avait

beaucoup de rythme dès le départ, a témoigné Thierry Thulliez.LE KÉRAUTEM (...)

(suite de la page 1) Je suis venu un peu tôt, mais il l'a tout de même très

bien fait. Aujourd'hui, le terrain n'est pas profond. Une première couche

seulement se décolle. » En sortant des stalles de départ, le « Pantall »,

Jardin d'Eau (Verglas) a trébuché et est tombé à genoux. Il a perdu à cet

instant toute chance de figurer à l'arrivée et a terminé dernier, derrière le «

Rouget », Méga Back (Zamindar). AIX-LA-CHAPELLE À ANGERS Serait-ce la fraîcheur

qui aurait parlé dans le Grand Prix d'Angers (course A) ? Sans nier la qualité

évidente d'Aachen (Rainbow Quest), on peut tout de même noter qu'il s'est

présenté au Grand Prix après cinq mois d'absence. Et à cette époque de l'année,

ce peut être un élément clé. Gagnant d'une course B cet été, le pensionnaire

d'André Fabre, dont le nom signifie Aix-la-Chapelle, la ville chère à

Charlemagne, a monté une marche supplémentaire avec autorité. « Je suis très

satisfait de sa course, a déclaré Johann Victoire, jockey du lauréat, au micro

d'Equidia. C'est un grand cheval qu'un tracé comme celui-ci qui tourne beaucoup

n'avantage pas. Il a eu du mal à s'équilibrer, mais il a ensuite fourni un bel

effort. » Au commandement dès le début du parcours, Aachen a tenu tête à ses

adversaires jusqu'au passage du poteau et notamment à l'un des deux visiteurs

allemands, Amadeus (Monsun), auteur d'une belle ligne droite, qui a, pour sa

part, monté les marches deux par deux en étant allongé de 900 mètres par

rapport à ses deux dernières performances outre-Rhin. « D'après ce que je sais,

il a eu beaucoup de problèmes à 2ans, nous a confié Davy Bonilla, son jockey.

C'est pour cette raison qu'il n'a couru que quatre fois auparavant. Il est

encore très tendre et très « bébé». Je pense que cette course l'a encore

endurci et qu’il peut en gagner une à 3ans. Vraiment, c'est un poulain que

j'aime beaucoup et j'espère qu'il reviendra courir en France même s'il peut

avoir des engagements dans des Listeds en Allemagne qui lui conviendraient.»

Des deux allemands, Amadeus n'était pas le plus en vue et a créé la surprise de

ce Grand Prix d'Angers. Kyoto (Monsun), très brillant en début de parcours, n'a

jamais pu accélérer dans la phase finale. « Il est encore très vert, annonçait

Dominique Boeuf, son jockey, avant la course, et je pense qu'il sera meilleur

l'année prochaine. »