Le mano a mano tourne à l’avantage de thewayyouare

Autres informations / 02.11.2007

Le mano a mano tourne à l’avantage de thewayyouare

SAINT-CLOUD, Jeudi 1er novembre

Jeudi 1er, Saint-Cloud. L'arrivée du Critérium

International (Gr1) a été le théâtre d'une superbe lutte entre deux poulains

nettement au-dessus du lot : Thewayyouare (Kingmambo) et Hello Morning

(Poliglote). Le second a semblé avoir fiat le plus dur lorsqu'il a pris

l'avantage en pleine piste, à environ deux cents mètres du but, mais le

pensionnaire d'André Fabre a dominé ensuite, après être passé par la corde et

enfin trouvé ses marques, en poulain de grande classe.

« On peut toujours craindre la course de trop,

à cette époque de l'année, a expliqué Hervé Barjot, euphori que après la

victoire du protégé de Sean Mulryan. Le terrain n'était pas favorable,

aujourd'hui, et il a semblé battu, mais est revenu chercher son rival, ce qui

désigne les chevaux de grande classe. Il va désormais être préparé pour une

campagne classique à 3ans, chez André Fabre et pour Sean Mulryan. »

On a appris ensuite que cette victoire scellait

une transaction portant sur la carrière du poulain au Haras. Il rejoindra

l'Irlande et Coolmore après avoir défendu les couleurs de Sean Mulryan en

compétition (lire notre article sur le sujet). Aidan O'Brien avait d'autant

plus de raisons de retirer tous ses représentants dans la course dès les

premiers forfaits !

Hello Morning a tout de même donné chaud au

gagnant, et les deux premiers ont laissé le peloton à six longueurs. Criquette

Head-Maarek était très heu reuse de ce résultat : « Il court le plomb, a-t-elle

noté. Avant la course, j'aurais signé pour être deuxième. Quelle ligne droite

ils ont fait ! Hello Morning me rap pelle beaucoup son père Poliglote. Il fait

tout ce qu'on lui demande, très bravement. L'année prochaine, peut être le

ferons-nous venir un peu plus tard dans le par cours, car il aurait tendance à

se relâcher après avoir pris l'avantage. » Propriétaire du poulain, Micheline

Leurson, qui a pourtant gagné beaucoup de courses elle-même comme cavalière, a déclaré

sur Equidia :

« Je ne sais pas ce qu'il m'arrive.

Aujourd'hui, je ne suis pas moi-même, mais c'est une grande joie. »