Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Auteuil vendredi 7 decembre 2007

Autres informations / 08.12.2007

Auteuil vendredi 7 decembre 2007

 

Course 1

:

Lauréate à ce

niveau, sur ce parcours, le mois dernier, Cerize semblait avoir les moyens de

rééditer, d'autant qu'elle retrouve aujourd'hui des adversaires qu'elle a

battues dans des conditions au poids identiques. La Ita et Yolaine, munie

d'oeillères pour la première fois et qui vient de changer d'entourage, prennent

rapidement la direction de l'épreuve, disputée en terrain lourd (5,2). La

favorite, Cerize, vient ensuite tandis que Smouglianka et Quiassy de Bure sont,

elles, à l'arrière du peloton. Celui-ci d'ailleurs est en file indienne pour

passer devant les tribunes sous la conduite de Yolaine et La Ita. En face, l'allure

s'accélère sous l'impulsion de La

Ita, assez allante, à la corde, et Yolaine, à l'extérieur.

Matsot et Cerize les suivent, à distance toutefois, devant les autres

concurrentes. Yolaine se détache au bout de la ligne d'en face, tandis que La Ita est rejointe par Cerize et

Matsot. Yolaine saute parfaitement les deux dernières haies et file vers le

succès, au contraire de Cerize, qui semblait pouvoir obtenir au moins un

accessit lorsqu'elle éjecte son jockey au saut de l'avant-dernière haie (elle

avait d'ailleurs commis quelques fautes durant le parcours). Matsot dispose de La Ita sur le plat, qui conserve

courageusement la troisième place.

 

Course 2

:

Installée

grande favorite, Firmini fait une frayeur à ses nombreux supporters en

commettant une faute au saut de la haie d'essai. Néanmoins, en course, elle n'a

pas connu réellement d'inquiétude. Quebeccoise se place dans un premier temps

en tête devant Firmini, alors que Rajkot est tendue à l'arrière-garde. De

Boitron commet une faute au passage de la double-barrière avant d'aller une

première fois sur le bull-finch, que Firmini saute en tête. A l'oxer, Mestral

fait une faute et pour passer devant les tribunes Firmini emmène Quebeccoise et

Quicody devant le reste du peloton. Dans le tournant du Parc des Princes, les

deux animatrices se détachent quelque peu, tandis qu' Elixir du Berlais se

rapproche avant d'aller sur la rivière du huit, franchie sans encombre. Au

second passage de l'oxer, Equipière chute lourdement et Rajkot est arrêtée peu

avant celui-ci. Dans le dernier tournant de ce « parcours du huit » Firmini

prend le large, alors que Quicody rejoint Quebeccoise. Firmini semble alors

pouvoir s'imposer très facilement, mais, dans les cent derniers mètres, son

jockey doit la solliciter avant de ne pas se faire rejoindre par son compagnon

d'entraînement, Quicody, qui finit très fort, dans une belle action. A

distance, Quebeccoise est facile 

troisième devant Elixir du Berlais, bon finisseur.

 

Course 3

:

Cette troisième

épreuve du jour est le pendant pour les mâles de la première. Dès lors, on

utilise le même parcours (le n°5) et, dans le premier tournant, le favori,

Kalif de l'Orme, muni d'oeillères australiennes, Temple Prince et Crazy Cherry

sont sur la ligne de tête. Au sein du peloton se trouve le débutant Back on

Business, muni lui aussi de peaux de moutons, tandis que Quelamix ferme la

marche. Toutefois, ce dernier se rapproche après la haie du pavillon,

rejoignant Crazy Cherry, côté corde. A l'extérieur, Kalif de l'Orme emmène

Asgard et Temple Prince. Le peloton reste assez groupé en face, où Temple

Prince et Quelamix commettent une faute à la première haie. Au bout de la ligne

des Fortifications, Crazy Cherry et Quelamix sont en tête devant Kalif de

l'Orme, à l'extérieur, Mestral, qui s'est bien rapproché, et Temple Prince,

déjà sollicité. Pourtant, ce dernier saute en tête l'avant-dernière haie devant

Crazy Cherry, Mestral et Besakih, longtemps attentiste mais qui se rapproche.

La dernière haie est sautée en tête par Mestral mais, sur le plat, côté

tribunes, Temple Prince parvient à lui rependre l'avantage. Besakih est facile

troisième devant Kalif de l'Orme, qui s'est bien ressaisi après avoir semblé

complètement débordé dans le dernier tournant.

 

Course 4

:

Une épreuve

intéressante, puisque Gaelic Océan, lauréat de Gr3 sur les haies, y débute en

steeple en semblant trouver un engagement très favorable. Au départ, personne

ne veut véritablement aller devant, dès lors, c'est benoîtement que Maestro

Zizou, un peu allant, anime l'épreuve dans le premier tournant. Gaelic Océan

est lui au sein du peloton, côté corde. Le bull-finch est traversé sans encombre,

mais, à l'oxer, Mika d'Haguenet chute. Le peloton est groupé, et avec à sa tête

Major de Glanville, pour sauter la haie du pavillon, après le franchissement de

la rivière des tribunes, bien négociée par la plupart des concurrents. En face,

Maestro Zizou est arrêté suite à une faute au brook. D'ailleurs, son jockey,

Arnaud Cordelet, a réalisé un véritable numéro d'équilibriste pour resté en

selle. Gaelic Océan se rapproche au niveau du franchissement du brook. Dans le

dernier tournant, il suit Major de Glanville et semble avoir encore pas mal de

ressources. Au saut de la dernière haie, Gaelic Océan prend la mesure de

l'animateur et se détache facilement sur le plat. Dans les dernières foulées,

Lake World arrache le premier accessit à Major de Glanville, tandis que Majako

termine quatrième.

 

Course 5

:

Avec la

victoire de Souri des Champs dans cette épreuve, Jacques Ricou égale Christophe

Pieux au nombre de victoires obtenues cette année sur l'hippodrome d'Auteuil

(43). Son succès a été construit après une sage course d'attente au sein du

peloton. Un peloton qui, d'ailleurs, est emmené par la compagne d'écurie de

Souri des Champs, Page d'Histoire, qui saute un peu sur sa droite, Bella Flora

et Ty Perrine, montée par Adeline Gadras, qui a perdu sa décharge cette année.

Après la haie du tournant du Parc des Princes, Bella Flora commet une faute sur

le plat, perdant alors pas mal de terrain. Le peloton s'étire en face avec

Brave Ville et Callalonga à la corde et Phylea, Ty Perrine, Page d'Histoire et

Souri des Champs à l'extérieur. Dans la ligne droite, alors que six ou sept

concurrentes se sont détachées dans le dernier tournant, Souri des Champs, à

l'extérieur, et Brave Ville, à la corde, sautent ensembles la dernière haie.

Sur le plat, Souri des Champs prend l'avantage sur la seconde nommée, qui se

défend bien. Ty Perrine revient bien pour prendre la troisième place à Nowisza,

qui s'est rapprochée au bout de la ligne d'en face.

 

Course 6

:

Une véritable

course par élimination ; en effet, sur les huit concurrents au départ, seuls

quatre finiront le parcours. Néanmoins, cela n'enlève rien en la qualité du

lauréat, Un Nononito, lauréat du Prix Congress en 2005, qui venait d'effectuer

une bonne rentrée après deux ans d'absence. D'ailleurs, celui-ci a tout de suite

été placé au commandement par Jacques Ricou, au contraire de Merger, qui venait

de s'imposer de bout en bout à Enghien. Au bull-finch, Binou commet une faute,

tandis que One to Catch chute, entraînant Merger avec lui. Pour passer devant

les tribunes, Un Nononito est toujours en tête et, au saut de la rivière,

Flaming God, alors à la corde, chute à son tour. Il ne sont donc plus que cinq

pour aborder la ligne d'en face où Binou commet une faute au talus, alors que

Un Nononito semble marquer une hésitation au saut du brook. Dans le dernier

tournant, Un Nononito a encore facilement l'avantage et, après avoir sauté de

manière appliquée les deux derniers obstacles, il file au poteau, sans

connaître de réelle inquiétude. Arizona Junior et O'Belis de la Thinte luttent pour le

premier accessit et, finalement, le second nommé contiendra le premier nommé.

Djurjura termine quatrième, tandis que Binou a éjecté son jockey au saut du

gros open-ditch.

 

Course 7

:

La nuit tombe

sur Auteuil ...  C'est Badmington qui est

en tête pour passer devant les tribunes, en compagnie de Le Quellis, qui reste

sur une bonne performance à Angers derrière Desert Jim, et Forsite. D'ailleurs,

à cet instant, le peloton est assez étiré. A l'arrière de celui-ci se trouvent

Starbone et Sadros. En face, l'allure s'accélère dans ce terrain très haché

sous l'impulsion de Le Quellis, à l'extérieur, et de Badmington, à la corde.

Forsite, Mister Hawk, Jurako, Exit Sud, qui coure mieux que la dernière fois,

Olemon et Majadal, malheureux dernièrement à Enghien, viennent ensuite, alors

que Prétorien est en net retrait et bientôt arrêté, comme neuf concurrents

d'ailleurs (!). Dans le dernier tournant, Le Quellis se détache, mais Forsite,

Badmington et Mister Hawk sont à ses trousses. Finalement, sur le plat, c'est

Mister Hawk, qui a pourtant commis une faute au saut de l'avant-dernière haie,

qui va se montrer le plus fort. Il devance Badmington, à la corde, qui contient

Le Quellis, qui se défend bien. Starbone se classe quatrième après avoir refait

pas mal de terrain. Ainsi s'achève cette saison sur l'hippodrome de la Butte Mortemart