Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Alarm call a sonne

Autres informations / 14.01.2008

Alarm call a sonne

Dimanche 13, Pau.

Les réticences

évoquées par Jacques Ortet au sujet de son pensionnaire Alarm Call (Solar One) n’ont pas trouvé d’écho sur la piste, dans

le prix Albert de Taillac. Alarm Call a gagné et s’est joué de ses 72kgs.

Sur un terrain

collant, pourtant pas forcément propice à l’expression de ses talents, Alarm

Call a imprimé son tempo cette épreuve de haies, préparatoire à la Grande Course de haies,

programmée le 1er février. Toujours accompagné par l’un de ses

principaux opposants annoncés, Biens

Nanti (Montjeu), il a été brièvement mis sous pression dans le dernier

tournant avant de reprendre sans difficulté majeure la tête à l’entrée de la

ligne d’arrivée. C’est avec cinq longueurs qu’il l’emportait alors que Biens

Nanti avait concédé la seconde place au saut de l’ultime haie à Anselme Royal (Kaldounévées). Ce

dernier avait longtemps été placé à l’arrière du peloton par David Berra et

avait bien progressé depuis la dernière ligne opposée.

Alarm Call

s’est montré très fort et certainement plus que 12 mois plus tôt lorsqu’il

prenait la 2e place du même prix Albert de Taillac alors qu’il

n’avait « que » 69 kgs à transporter. A huit ans, il semble devenu

plus sûr que jamais. Son dernier automne et ses accessits au meilleur niveau, à

Enghien, l’attestent. Il a mis suffisamment d’espace entre lui et les autres

candidats pour leur imposer le silence et la Grande Course de

Haies lui ouvre dorénavant les bras. Ramsès

Bleu (Pistolet Bleu) a perdu sa superbe du prix Alain du Breil (15 décembre)

et Villesia (Villez) évolue encore

loin de la valeur montrée, il y a un an, lorsqu’elle remportait la grande

épreuve.

 

EN HOMMAGE A ARNAUD PARENT

Disparu il y a

quelques jours, Arnaud Parent était un jockey bien connu de l’ouest. David

Berra était un de ses condisciples régionaux et a proposé de lui rendre hommage

en portant un brassard noir. Ce geste du souvenir a bien sûr été suivi par tous

les jockeys du prix Gérard Sereys, steeple cross-country sur 4600m. Ce sont

finalement Anthony Thierry et Kivala de

Kerser (Lost World) qui ont emporté de bout en bout cette épreuve. A 10ans,

cette représentante de l’Ecurie des Dunes a montré des progrès réguliers depuis

sa rentrée du 11 décembre à Pau. Tombée ce jour-là, elle terminait 3e

le 29 décembre derrière Vade In Pace

(Nononito) et Nadou (Video Rock).

Elle a mis à profit une condition encore améliorée pour prendre sa revanche et

signer un facile succès. Le terrain collant a certainement été un allié pour

cette jument aux petites foulées qui répète beaucoup. Anthony Thierry signait

sa 1re victoire de l’année et dédiait sur Equidia sa victoire à

Arnaud Parent.

 

 

FORCE 3 POUR FRANCOIS ROHAUT

3e victoire

de l’année pour François Rohaut à Pau diamnche avec Bobtail (Dyhim Diamond). Un joli score singulier qu’il faut

souligner d’autant plus qu’il s’appuie sur un nombre de partants réduit :

7 partants présentés soit un pourcentage victorieux de 43%. En ajoutant les

deux places obtenues, on arrive à 71% de partants dans les 3 premiers.