Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Cagnes-sur-mer : salut stodoun !

Autres informations / 06.01.2008

Cagnes-sur-mer : salut stodoun !

 « Ce sera sans doute sa dernière course », a

déclaré Yannick Fertillet à propos de la tentative de son 12ans Stodoun

(Pistolet Bleu), qui affrontera quinze adversaires sur le steeple du Grand Prix

de Nice (Gr3). La deuxième plus dotée dans le pays lors de sa création au début

du XXème Siècle,  cette course offre

désormais 130.000€, souvent partagés entre spécialistes du tracé azuréen. Le

fait que deux des participants, Stodoun et Loup Brave (True Brave), totalisent

quatre victoires dans le Grand Steeple cagnois illustre bien cette aptitude

particulière. Cependant, les pluies de ces derniers jours jouent en faveur de

Stodoun, qui n’est pas pour autant forcément celui que Yannick Fertillet

préfère dans la course : « Nous avons vécu avec lui une aventure formidable,

a-t-il noté à propos du représentant de Joël Boisnard, Gérard Margogne et de

l’entraîneur lui-même,  acheté

l’équivalent de 7.182 €en août 1999 à Rochefort, riche aujourd’hui de 623.954€.

Ce serait sympa qu’il s’en aille sur une belle course, et le terrain lourd devrait

l’arranger. Si j’avais le moindre doute sur sa forme,  je ne le courrais pas. Mais Le Plessis est un

très bon cheval. Il a accroché deux ou trois obstacles, la dernière fois

(troisième de Stodoun et de Loup Brave dans le « Comté de Nice », ndlr), parce

qu’il était un peu frais, mais ne vous y trompez pas : c’est un sauteur de haut

niveau. » Le « Cottin » Dom Fontenail (Tel Quel) vient de devancer Le Plessis

après une chute à Cheltenham et un parcours en plat. Alain Claude y croit : «

Nous avons visé cette course avec lui en misant sur sa fraîcheur », a-t-il

indiqué avant de poursuivre sur les autres pensionnaires de l’écurie au départ

: « Lorainovich (Verbier) a fait un bon meeting et nous allons le monter plus

prudemment en espérant une place. Il faut reprendre Musica Bella (Bateau

Rouge).  Deuxième de ce Grand Prix

l’hiver dernier, elle s’est fait mal en faisant une faute, quand elle a

septième du « Comté de Nice », mais nous a rassuré en gagnant plaisamment un

parcours de remise en confiance sur les haies. » Avec seize concurrents au

départ, la course n’est pas simple à déchiffrer, d’autant que quelques

inconnues demeurent.  On n’a rien appris

de l’italien Amica (Exit to Nowhere), qui débutait à Cagnes après de bonnes

perfs milanaises, et son compatriote Ajvasovsky (Lahib) a figuré en terrain

lourd à ce niveau chez nos voisins… Jean- Paul Gallorini a deux partants

dimanche à Cagnes dont Icarro (Mansonnien), qui vient de gagner pour sa deuxième

sortie sur cette piste. Et puis il y a Royal Breeze (Phantom Breeze), qui vient

de réussir d’excellents débuts en steeple à Cagnes après avoir couru les plus

belles courses de haies d’Auteuil. Grand Prix, certes, mais petites certitudes

!