Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Deauville : place de l’europe

Autres informations / 11.01.2008

Deauville : place de l’europe

Même

distribuées dans la matinée à deux heures de Paris en direction de l’Ouest, les

allocations françaises continuent d’attirer à Deauville nos voisins espagnols,

belges et allemands, toujours très présents. Comme le notait sur Equidia la

représentante de Christian von der Recke, « Sept heures de camion, ce n’est pas

plus loin que Mu¨nich ». Et Touques offre plus de récompenses que Riem ! Dès le

matin, donc, les visiteurs étaient à pied d’oeuvre pour payer le gasoil,

l’allemand Matchpoint (Big Shuffle) ayant déjà très probablement fait plus que

sa part en remportant sur cette même piste son réclamer du 13 décembre à la

cote de 134/1. Offerts à plus de 10/1 cette fois, le partenaire d’Andreas

Suborics n’en a pas moins transpercé le peloton après avoir dû changer de voie

à deux cents mètres du but et plonger parmi ses camarades. Une fois encore,

cependant, il a dominé pour finir, et avec une telle facilité qu’ayant pris

peur du poteau, il a failli se dérober et traversé la piste de part en part,

bousculant au passage ses plus proches compagnons de jeu. On fit retentir

l’alarme, mais tout compte fait, les commissaires laissèrent la chose en

l’état. Joli report à 1.340/1 qu’offrait à ses rares supporters cet étonnant

Matchpoint. Le belge Max Hennau rivait à son tour le clou des Latins dans la

deuxième épreuve de ce même handicap avec la complicitéde Napa Starr (Marchand

de Sable). Trois vainqueurs ont produit de fortes impressions au cours de

l’après-midi, à commencer par Dimitrios (Desert Prince), animateur du réclamer

du Prix d’Essay, dans lequel le pensionnaire d’Éric Libaud a laissé ses

adversaires à huit longueurs sans forcer pour ses débuts sur la PSF, et à 31/1.

Cédric Boutin a sauté sur l’occasion et Dimitrios courra désormais pour lui

sous les couleurs de Christian Trecco, que Padisha Soy a portées avec succès à

Auteuil cet automne. Ila dû ajouter 6.000€ au taux de réclamation initial pour

assurer cet achat. Le « Permis d’entraîner » mansonnien Christian Boillot ayant

fait sien le Handicap du Prix de la Belletière avec Xakara (Sendawar) à 60/1,

on a pu assister à une nouvelle procession, celle d’Als Dance (Mizzen Mast), à

14€30 pour sa part, dans le réclamer du Prix de la Barbottière. La pensionnaire

de Jonathan Pease venait d’être largement battue par Matchpoint, entre autres,

et elle n’avait pas dépassé les 1.500 mètres depuis ses débuts sur 1.800

mètres, en juin à Chantilly, dans une course remportée par un certain Sageburg…

Elle aussi a changé de main, mais sans défense ni autre ticket que celui de

Thierry Devesse à 11.566€. Troisième bonne performance du jour, celle de

Valandraud (Nashamaa, mort en 2004 et aussi père de Miko de Beauchène,

vainqueur du dernier National gallois), un pensionnaire de Joël Boisnard qui

s’est joué de ses adversaires dans le handicap du Prix d’Argentan malgré ses 60

kilos. Avant d’aborder la dernière de l’hiver à Deauville, samedi, les parieurs

les plus entêtés ont pu se réconcilier avec les guichets grâce au favori

Dehradoun (Primo Valentino), mené à bon port par Alexis Badel dans la huitième

après une série qui aurait rapporté, si le Grand7 existait encore, 614,4

millions d’euros pour un euro avant prélèvements…