Jeudi 17 janvier, pau.

Autres informations / 18.01.2008

Jeudi 17 janvier, pau.

 

AIRY RECUS 3

SUR 3

En ouverture du

programme du jour, le Prix d'Albret, réservé aux AQPS débutants en steeple, le

spectacle était aussi chez les éleveurs. Trois 4ans portaient le suffixe

« Airy » développé par Claude Pesly. Et ses trois élèves ont

constitué le trio gagnant ! Ce n’est pas une première puisque le même

élevage avait déjà réalisé une quinte gagnante en plat le 15 décembre et un

trio en haies le 2 janvier. Parmi les trois, c’est la pouliche, Quaska

d'Airy (Cachet Noir), qui s’est montré la meilleure. Elle était déjà

lauréate de sa première tentative en haies; le 7 janvier dernier; et a donc doublé

la mise en steeple. Malgré quelques petites fautes et « incursions » sur la

piste extérieure, elle l'emporte de bout en bout, laissant entrevoir de belles

possibilités pour l'avenir. Quamino d'Airy (Cachet Noir) et Qualigraphe

d'Airy (Cosmographe) se sont classés respectivement deuxième et troisième.

 

 

NUNATAC PASSE DEVANT ALLEZ BLEU

Dans le Prix de

la Navarre,

revenu a Nunatac (Lute Antique) devant Allez Bleu (Pistolet

Bleu), qui composaient déjà le jumelé gagnant du Prix Abel Ramon le 23 décembre

– mais dans l’ordre différent –, il faut noter les bons débuts en obstacles de Poliroc

(Poliglote). En effet, ce frère de Takeroc (Take Risks) et Goffriller

(Marchand de Sable) (qui courrait aujourd'hui dans la même course), s'est

classé troisième (à 104/1 !) pour son retour à la compétition après avoir été

accidenté. Nul doute que ce placé de Listed en plat possède une marge de

progression intéressante dans cette discipline.

 

 

ONDE DE CHOC… POUR LES AUTRES

Quand une

carrière présente de telles éclipses, quatre sorties en trois ans, il est

difficile de connaître la véritable valeur d’un compétiteur. Maintenant on en

sait un peu plus sur les capacités d’Onde

de Choc (Robin des Champs). Pour sa cinquième prestation dans le cross prix

Jean et René Couetil, il a démontré une indéniable aptitude aux longues

distances (4100m) et aux terrains profonds. Alors qu’Océan d’Estruval (Video Rock) semblait remporter devoir remporter

un troisième succès, il a maintenu une vitesse que ses adversaires avaient

perdu, comme enlisés. Le jumelé Onde/Océan était ainsi composé d’AQPS aux

belles origines. Onde de Choc, s’il provient de l’élevage de l’Allier du Haras

de Saint-Voir, dépend d’une famille gigantesque par une branche associée à la

famille Chaignon. Ainsi First Wool, la mère, est soeur d’Extra Balle II, de Ian

de Brion, de’Extra Jack et de Djeddah. Mais on retrouve plus loin également le

nom de l’ultra-contemporaine Patte de Velour, au même Haras de Saint-Voir, des

Ainay, des Airy, des d’Armaillé, des Cyprès et des chevaux comme Mackenzie II,

Mifinbon, Norbecourt, Jerphanie, etc. Liste non exhaustive !

Quant à Océan

d’Estruval, sa lignée fait reparaître les noms d’abord d’une famille Le Gentil

avec Roc d’Estruval et plus loin les noms d’Impek, de D’Auteuil ou de Ceilhac.