L'intouchable « poupée de porcelaine »

Autres informations / 05.01.2008

L'intouchable « poupée de porcelaine »

Vendredi 4, Pau.

C'est ainsi qu'Emmanuel

Clayeux nomme affectueusement sa fragile jument, Etoile d'Ainay (Dom Alco) qu'il disait « magique» déjà, avant le départ de la plus belle course de la

journée au Pont-Long, le Prix Renaud du Vivier, labellisé listed depuis cinq

ans et gagnée de bout en bout par Etoile d'Ainay. « La poupée de porcelaine » s'est imposée tel un roc dans

cette dernière préparatoire au Grand Prix de Pau (Gr3, 20/01) qu'elle devrait

courir si tout se passe bien jusqu'au jour J. Son jockey, Christophe Cheminaud

a déclaré que la jument était rentrée « carrée »,

c'est-à-dire bien souple dans ses allures. Une bonne nouvelle annonçant un

Grand Steeple palois haut en couleurs. « La

manière dont elle l'a fait aujourd'hui est assez exceptionnelle, a déclaré

son entraîneur, visiblement très ému.

J'avais demandé à son jockey de la monter

à sa main et la classe a parlé une fois de plus. Je vais pouvoir aller manger

maintenant. » Stressé, Emmanuel Clayeux avait le ventre noué avant la

course tant il disait avoir toujours « peur

qu'il lui arrive quelque chose. » C'est donc à la manière des forts

qu'Etoile d'Ainay a remporté sa course de rentrée, loin et au petit canter,

devant le reste de ses quelques adversaires toujours en lice. Ils étaient en

effet onze au départ et seulement six au passage du poteau. La petite fée

d'Emmanuel Clayeux a mené un train si régulier (et soutenu) durant tout le

parcours que certains des concurrents les plus en vue n'ont pu terminer leur parcours.

Escort Boy (Dare and Go), lauréat de

l'épreuve l'an passé, a chuté, Kiléfou

d'Airy (Sheyram) également, ainsi que Zeus

du Berlais (Cadoudal), gagnant du Grand Steeple d'Enghien. Adam Kondrat,

son jockey, se plaignant d'une douleur au bassin, a été transporté à l'hôpital

de Pau. Orlando Magic (Assessor) a

pris, quant à lui, la deuxième place, une performance qui devrait l'emmener

vers le Grand Prix de Pau, son entraîneur, Guy Denuault, ayant confié avant la

course qu' « il courra autre

chose (que le grand prix, ndlr) seulement si cette course ne se passait pas

bien. » Mais, Etoile d'Ainay a littéralement survolé les débats alors

qu'elle découvrait le parcours et s'annonce très dure à battre. « Comme tous les cracks, elle s'adapte

à tous les parcours » a conclut son entraîneur.

 

 

PERLE BRILLE AUSSI

En marge de la performance

de la star de l'écurie Clayeux, la petite sœur d’Etoile d’Ainay et de Flower

des Champs (Robin des Champs, 2e prix Orcada (Gr3) à Auteuil), Perle d'Ainay (Dark Moondancer) débutait

à 4ans dans le Prix de Guethary. Adoptant la même attitude encapuchonnée que sa

sœur aînée, Perle d'Ainay s'est bien défendu face à des pouliches plus

expérimentées. Parmi les premières tout au long du parcours, Perle d'Ainay a

terminé troisième malgré une petite faute à la dernière haie. « Tout ce qu'elle fait, elle le fait

sur sa classe, a indiqué Emmanuel Clayeux. On va la laisser venir à maturité

parce que dans la famille elles débutent plutôt au printemps. ».

Etoile d'Ainay et Flower des Champs ont en effet débuté plus tardivement dans

leur année de 4ans.

Et l’entraîneur de laisser

entendre que nous pourrions la revoir à Auteuil...