Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Christian scandella : « au coup par coup »

Autres informations / 09.02.2008

Christian scandella : « au coup par coup »

Tétière : Rencontre

 

Les meetings

hivernaux demandent du souffle et si l'écurie est en forme, l'enchaînement des

victoires, sur des réunions de fait rapprochées, est plus évident. L’écurie de Christian

Scandella, qui a pris part aux meetings de Cagnes et de Pau, tient une forme

olympique depuis quelques semaines et surtout ces derniers jours, où elle s'est

imposée avec Tanyarovitch (Munir), Green Bell (Fragrant Mix) et Maille Tayson (Starborough). Voyourovitch (Revoque) a « presque »

mis dans le mille, étant finalement distancé car son jockey n’est pas passé par

la case pesée après la course. Si les entraîneurs avaient une musique inscrit

au programme, celle de Christian Scandella serait impressionnante de régularité.

Avec une quinzaine de chevaux, l'entraîneur marseillais fait des allers-retours

entre Calas, Cagnes et Pau. « Le

vent souffle du bon côté pour l'écurie en ce moment, nous a déclaré

Christian Scandella. Je ne vise pas

d'objectifs précis, tout se fait au coup par coup. Bien-sûr, c'est réjouissant

de voir son écurie vers le haut du tableau au classement, mais vous savez quand

on voit arriver des effectifs de la taille de ceux d’Henri-Alex Pantall, de

Robert Collet, de Werner Baltromei... il paraît peu probable de rivaliser. Mais

je suis preneur même d'une cinquième place ! » Toutes ses

victoires, l'entraîneur les doit également à un propriétaire avec lequel il

travaille en toute confiance, Ralph Alfandari. « Au fil des années, il est devenu un ami, nous a confié

Christian Scandella. Il ne cherche pas

d'autres entraîneurs. Il vend des chevaux et ceux qu’il garde viennent chez

moi. Il me fait confiance et cela est très important dans la réussite d'une

équipe. » L'un des représentants de Ralph Alfandari, Tanyarovitch a

été surprenant aux yeux de son entourage lors de sa victoire, mercredi dans un

maiden car c'est un poulain qui ne montre rien le matin. « Je n'envisageais pas « le Policeman » avec lui avant sa

course du 6 février. Certes c'était un petit lot, mais il l'a très bien fait.

Il pourrait courir « le Policeman » ». Quand la forme est

présente, il faut en profiter et Christian Scandella n'a pas encore écoulé

toutes ses cartouches. Il présente samedi une débutante, Girlova (Comte du Bourg). « Je

l'ai également dressée sur les obstacles, a ajouté l'entraîneur et elle me

plaît beaucoup. Je considère toujours l'obstacle comme une petite porte de

sortie. » Girlova représentera la casaque de Ralph Alfandari dans le

Prix de l'Esterel...