Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Convoitises a newbury

Autres informations / 13.02.2008

Convoitises a newbury

L’hippodrome de

Newbury est au centre d’une véritable bagarre d’investisseurs. Alors que le

Groupe Guinness Peat (GPG) a lancé une offre inamicale auprès des porteurs

d’actions, un nouvel arrivant, Andy Stewart, essaie de jouer les conciliateurs

et endosse l’habit du chevalier blanc. GPG possède désormais environ 26% du

capital. Ce qui notoirement insuffisant pour prendre seul le pouvoir mais

suffisant pour demander la réorganisation de l’équipe dirigeante. Celle-ci ne

joue pas pleinement son rôle d’après le groupe GPG et ne distribue pas assez

aux actionnaires. Par ailleurs, l’équipe dirigeante développe actuellement un

projet immobilier résidentiel sur les terrains environnants de l’hippodrome

pour la prochaine décennie.

Andy Steward,

patron du groupe Cenkos Securities, essaie de récupérer les parts estimés à 10M£

de GPG pour proposer son propre projet de développement. Son engagement ne

serait pas un soutien sans faille au management actuel de Newbury mais semble

plutôt proposer une voie médiane. « Nous ne voulons pas renverser les

directeurs actuels ou dire quel type de management il faudrait engager. Nous

voulons juste être membre des réunions du board pour assurer le futur des

courses à Newbury. » Il faut préciser qu’Andrew Stewart est passionné de

courses et propriétaire de chevaux connus outre-manche comme Turko (Turgeon), second de The Listener (Roselier) dans la Hennessy Gold (Gr1) de

Leopardstown dimanche dernier.