Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

De zephyr revient et frappe fort

Autres informations / 14.02.2008

De zephyr revient et frappe fort

Mercredi 13,

Cagnes. De Zephyr (Zieten)

a disputé le Grand Prix de la

Riviera (L) dimanche dernier et courrait mercredi la course

la plus intéressante au programme cagnois, le Prix de la Fédération du Port de

Nice. A trois jours de sa dernière sortie, De Zephyr relevait un véritable défi

même s’il est évident qu’en meeting les chevaux récupèrent plus rapidement et

que dans le Grand Prix il n’avait pas fait sa course dimanche en terminant

huitième. Mais voilà, De Zephyr

possède des ressources et a su rebondir en remportant le challenge qui lui

était donné après une dure lutte avec Satchmo

Bay (Alamo Bay). « C’est ma

cinquième victoire avec De Zephyr, a déclaré Jean-Baptiste Hamel. Dans le Grand

Prix, la piste en sable ne lui a peut-être pas plu. C’est un cheval très dur et

il a bien lutté aujourd’hui. Je sentais qu’il était bien. » Dans cette

course ouverte, cinq des sept partants affichaient une cote inférieur à 10/1.

La favorite, Tianshan (Lahint) a

terminé à la troisième place. « Elle

était moins brillante que lors de sa dernière course, nous a confié son jockey

Thierry Jarnet. Elle était en perdition dans le dernier tournant et je suis

allé chercher le meilleur terrain à l’extérieur. Elle s’est tout de même bien

ressaisie pour finir.» Parmi les plus en vue figurait Tsar Xaar (Xaar) qui s’est, pour sa part, montré décevant en

terminant  très loin à l’avant-dernière

place. « Il a beaucoup tiré, a noté

son partenaire Jean-Bernard Eyquem. Il n’a jamais respiré et cette course est à

effacer. »

 

 

VOITUDON S’ENVOLE

Mercredi 13,

Cagnes. Didier

Prod’homme s’est dit confiant au départ de la course de Voitudon (Lujain), le Grand Prix de la Ville de Nice, et sa

pouliche lui a donné raison en remportant de toute une classe cette épreuve. « Elle nous a rassuré aujourd’hui, a

déclaré son entraîneur Didier Prod’homme et devrait désormais évoluer dans les

handicaps puis dans des bons réclamers. » Posée sur la main de son

jockey, Anthony Cardine grâce auquel elle bénéficiait de la décharge, Voitudon

a pris le chemin extérieur pour remonter sur tous ses opposants et venir passer

le poteau en tête devant Pentacle

(Anabaa Blue) qui a mené la course sur une allure sélective. Une allure qui a

profité à l’élève de Didier Prod’homme, Voitudon s’est montrée intraitable. Anthony

Cardine avait raison de lever le poing au poteau.

 

 

MARONI GRANDIT

Mercredi 13,

Cagnes. Pas à pas, Maroni (Oasis Dream) progresse, et un à

un, Maroni a remonté ses adversaires dans le Prix d’Isola 2000, où il s’est

imposé très sûrement devant l’Anglais My

Shadow (Zamindar), l’animateur de la course. « Il court en progrès, a déclaré le manager des effectifs de

Michel Perret, Guy-Roger Petit. L’autre jour, il était plus pris de vitesse que

réellement battu. » Lors de ses deux premières sorties, le novice

Maroni a terminé à la troisième place et la victoire semblait à chaque fois lui

filer de peu entre les jambes. Mercredi, il a devancé My Shadow, un poulain qui

possède également des moyens. « Nous

avons travaillé pour tout le monde, nous a confié Jean-Bernard Eyquem, son

jockey. Il n’a pas respiré et a de ce fait, il a tout fait d’un trait. Je suis

déçu car je pensais ne pas rencontrer d’opposition pour la victoire. »