Denman en force avant cheltenham

Autres informations / 10.02.2008

Denman en force avant cheltenham


 

Samedi 9, Newbury (GB). Opposé à seulement trois concurrents

sur les 4.800 mètres de l’Aon Chase, Denman [photo] (Presenting) a laissé son

plus proche adversaire à vingt longueurs pour parachever sa préparation à la

Cheltenham  Gold Cup (Gr1). Plus que jamais,

le duel qui  l’opposera  le 14 mars à son compagnon d’écu- rie Kauto

Star surexcite les amoureux de l’obstacle outre- Manche. Le pen- sionnaire de

Paul Nicholls, associé à Sam Thomas, a défoncé l’obstacle qui précède la dernière

– et longue – ligne droite de Newbury 

mais  la course était déjà pliée.

« Il va encore progresser, a estimé l’entraîneur, et il le faudra [pour battre

Kauto Star]. C’est tout ce que nous voulions voir aujourd’hui. Sam a dit que le

cheval s’était moqué de lui tout le parcours… »

Paul Nicholls a signé un coup de quatre à Newbury avec

notamment les victoires de Master Minded (Nikos) dans le Game Spirit Chase

(Gr2) aux dépens d’un autre import français, Voy por Ustedes (Villez), qui lui

rendait cinq livres. Ce dernier a remporté le Champion Chase (Gr1) l’an dernier

mais Master Minded est désormais le favori du championnat  du 

steeple  de  vitesse 

du  festival  de Cheltenham. L’ancien pensionnaire de

Guillaume Macaire, désormais paré des mêmes couleurs que Kauto Star (celles de

Clive Smith), n’ira cependant au festival que si le terrain est jugé assez

souple : « Il a superbement sauté et j’aimerais beaucoup le voir dans le

Champion Chase, a expliqué Paul Nicholls, mais il n’ira que si le terrain lui

convient. Si c’était rapide, je n’oserais pas le risquer là-bas, d’autant qu’il

sera sans doute encore meilleur l’an prochain. » Le deuxième du Prix Ferdinand

Dufaure 2007 (Gr1) a rem- porté samedi sa deuxième victoire consécutive outre-

Manche et il n’a, après tout, que 5 ans.

Inversement, Barry Simpson, manager de l’écurie de Robert

Ogden, dont dépend Voy por Ustedes, a estimé que le terrain collant n’avait pas

favorisé le cheval, qui n’a cependant concédé que cinq longueurs au gagnant. On

notera que les six concurrents de la course étaient nés en France…