Des espoirs a confirmer

Autres informations / 27.02.2008

Des espoirs a confirmer

Mercredi 27 février, Toulouse. Dans la seule course pour 3ans de la

réunion, un maiden ouvert aux deux sexes, le doute est permis entre les belles

origines de Ripple (Rock of

Gibraltar) et de Silent Wings (Hawk

Wing). Le premier est le frère de Slickly

(Linamix), quadruple lauréat de groupes1. Il a débuté très honnêtement à

Bordeaux en novembre par une 2e place, battu par Last Call (Marju),

un compagnon de box de l’Ecurie Jean-Claude Rouget. Silent Wings, quant à elle,

est une sœur de Lady Vettori

(Vettori), lauréate du Prix Calvados (Gr3) et 3e du Prix Marcel

Boussac (Gr1). Ses débuts ont moins convaincu avec une 9e place à

Brodeaux également. Toutefois sa fin de course n’était pas passée inaperçue. Now Kino (Kris Kin) vient de débuter à

Mont-de-Marsan par une 3e place. Il dépend de la famille de Nikos (Nonoalco) puisque sa 3e

mère est No No Annette (Sovereign Path), la mère dudit Nikos.

Bilbo Quest (Dr Fong) progresse et vient de passer

près d’un premier succès. Ce descendant d’Infra Green (Laser Light), lauréate

de groupe 1, pourrait cette fois emporter la palme. Radieuse (Gold Away) est rattaché à une famille Head issue de Riverqueen (Luthier) ; elle a déjà

de l’expérience et compte, par exemple, deux deuxièmes places. Prosopopée (Verglas)

compte une 3e et une 4e place en deux sorties.

 

 

LES ORTET SUR LEUR FORME PALOISE

Mercredi 27 février, Toulouse. La seule épreuve d’obstacle de l’après

midi, le steeple Prix Saint-Georges, a réunit dix candidats dont deux

pensionnaires de Jacques Ortet. Affûtés après leurs prestations de Pau, Wild Queen (Sagamix) et Lady d’Amour (Kadounor) profiteront de

leur forme avancée. Lanita (April

Night) avait signé une belle 2e place mi-décembre au Pont-Long pour

le compte de Jean-Pierre Totain. Elle avait surtout offert ce jour là une belle

réplique à Dollar Jack (Sleeping

jack), gagnant mardi lors de la réouverture d’Auteuil. Nectar Rochelais (Dress Parade) vient d’effectuer une rentrée à Pau

après un an d’absence. 5e à cette occasion, il devrait réaliser de

substantiels progrès. Reste le cas de Barytron

(Baby Turk). Guillaume Macaire lui a fait gagner deux courses à Pompadour l’été

dernier. Depuis lors il n’a pas couru et son retour à Auteuil doit être pris

avec méfiance sachant qu’il a déjà couru trois fois sur l’hippodrome parisien

sans pouvoir faire mieux que 4e.