Des pouliches aux belles origines

Autres informations / 09.02.2008

Des pouliches aux belles origines

Un maiden, le Prix de l'Esterel (F),

rassemblera quant à lui quinze pouliches de 3ans dont notamment deux inédites :

Girlova (Comte du Bourg) estimée par

son entraîneur Christian Scandella (voir son interview par ailleurs) et la

« Collet » Romanlita

(Roman Saddle). Jean-Claude Rouget a délégué trois de ses élèves. Zanora (Kalanisi), choisie par Ioritz

Mendizabal, fera certainement figure de favorite. Elle porte la casaque

ultra-classique de Son Altesse Aga Khan, dépend de l'entraînement

« Rouget » et a de très belles origines. Elle est issue de Zanadiyka (Akarad), une jument placée

de groupes à de nombreuses reprises, qui a également produit la classique Zalaiyka (Royal Academy) gagnante,

entre autres, de la Poule

d'Essai des Pouliches (Gr1). Zanora vient de finir quatrième pour ses débuts

dans un bon lot emmené par ceux qui font les gros titres à Cagnes : Adelar (Samum), Tanyarovitch (Munir) et Papourêve

(Loup Solitaire). Les deux autres Rouget avaient débuté dans la même course. Il

s’agit de Snowy Day in La (Sadler’s

Wells, 9e) et Miss Maybe

(Hawk Wing, 6e), deux pouliches aux belles origines qui devraient

progresser. On ne naît pas tout à fait fille de Sadler’s Wells ou Hawk Wing par

hasard… Snowy Day in La est ainsi sœur de Kistena

(Miswaki) lauréate du prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1).