disparition

Autres informations / 15.02.2008

disparition

 

Jean-Pierre Ippen

Nous

venons d’apprendre le décès de Jean-Pierre Ippen survenu dans sa 82e

année à l’issue des suites d’une cruelle et foudroyante maladie.

à Vienne, en Autriche, Jean-Pierre Ippen arrive en France en 1939 avec sa

famille. Dès la fin de la

Seconde guerre mondiale, son père Kurt Ippen s’installe comme

entraîneur à Maisons-Laffitte où il est secondé par son fils jusqu’à son décès

en 1970.

Kurt

Ippen signe de grandes victoires, comme celles de Vela (Prix du Conseil Municipal,

1949), Clochard (Conseil Municipal, 1954 - 5e de l’Arc,) Oferista

(Prix de la Forêt

1957) ou encore Le Pontet (1969). Après avoir pris sa licence, Jean-Pierre

Ippen selle à son tour des gagnants comme Duc d’Aquitaine (Grand Prix des Alpes

Maritimes 1971), D’Arras (Noailles, 1974) et Instancia (future remarquable

poulinière).

On

ne peut évoquer la carrière des Ippen sans mentionner la collaboration avec la

famille Bader, collaboration qui dura près de trente ans et dont l’origine

remonte à une sympathique victoire d’Adolphe Bader en tant que gentleman-rider

en 1951, à Maisons-Laffitte…

En

1979, Jean-Pierre Ippen donne une autre direction à sa vie. Il rejoint le

Monastère de la Grande

Trappe dans l’Orne. Là-bas, il continue à se tenir au courant

de la vie du monde des courses, grâce notamment aux nombreuses visites qu’il

reçoit très régulièrement.

A

sa famille, à son neveu Guy Harari qui perpétue la tradition familiale, à Alain

Leclerc, son très fidèle premier garçon, toute l’équipe de JDG présente ses

plus sincères condoléances.