étoile vers les sommets

Autres informations / 01.02.2008

étoile vers les sommets


 

PAU, Vendredi 1er 

février, Partants

 

Dès son arrivée à

Pau, Etoile d'Ainay [photo] (Dom Alco) a fait parler d'elle.

La petite  jument  de « p o r c e l a i n e » , comme la sur-

nomme son entraîneur Emmanuel Clayeux, effectue une rentrée victorieuse et avec

toute  la 

classe  et

« la magie », selon les mots de son metteur au point, qu'on

lui connaît. A ce moment-là, qui était en mesure de l'empêcher d'at- teindre

son objectif : le Grand Prix de Pau ? Après une absence, celle

D’Etoile d'Ainay a duré deux mois, on dit parfois que la

deuxième course porte le poids des maux. Pour sa deuxième sortie, Etoile

d'Ainay a simplement remporté le Grand Prix de Pau avec une facilité écœurante

pour ses malheureux et lointains poursuivants. Pari gagné donc pour Emmanuel

Clayeux et Christophe Cheminaud, la victoire est magnifique.

Mais le « duo-vedette » du meeting palois 2008 ne s'arrête

pas là et se lance un nouveau challenge : réaliser le doublé Grand Prix de

Pau-Grande Course de Haies. Son entourage rassure sur l'état de la petite reine

de l'écurie et pro- mettent de ce fait un spectacle passionnant puisqu'elle se

frottera, elle, fragile jument de « porcelaine », à l'athlétique Alarm Call (Solar

One) capable de gagner avec 72 kilos! « Le cheval a pu rester très bien depuis

son dernier facile succès, a déclaré son entraîneur Jacques Ortet. Cela fait

plusieurs mois qu'il nous épate en répétant de hautes valeurs (en 74 de valeur

depuis cet été, ndlr). Que le meilleur gagne, car le lot est bon. » Le lot est

bon, certes, mais trois d'entre eux se détachent réellement du lot. On peut en

effet également compter avec la participation de Matignon (Gunboat Diplomaty)

qui reste sur quatre succès consécutifs dont le dernier à Pau. Restons dans les

chiffres, car ceux d'Etoile d'Ainay sortent du commun. En 19 sorties, elle

s'est imposée à douze reprises et elle a ter- miné cinq fois placée soit

presque à 90% sur le podium. La jument s'est produite  à reprises en enregistrant quatre victoires

et trois places. Il faut aussi noter qu'Etoile d'Ainay n'est tombée qu'une fois

dans sa carrière, c'était à Auteuil. Pau lui réussit, le terrain aussi, ne

reste plus que sa capa- cité de récupération. Pour cela, faisons confiance à

son entourage et que le spectacle commence.