Golden swing perd une bataille

Autres informations / 03.02.2008

Golden swing perd une bataille


 

La dernière ligne droite du Prix de la Ville de Cagnes-sur-mer

(D), sur le mile de la PSF, a été très agitée et Golden Swing (Miesque’s Son)

n’a pu demeurer invaincu pour sa deuxième sortie, terminant troisième à deux

courtes encolures à l‘issue d’une jolie passe d’armes. Animateur de la course,

le pensionnaire de Jean-Claude Rouget n’a pour- tant pas démérité, ne cédant

jamais complètement face à Charming Anna (Le Triton), qui l’a attaqué dès le

tour- nant final. La pensionnaire de Didier Prod’homme semblait d’ailleurs

avoir la course à sa merci lorsqu’elle elle a brusquement fait un écart à cent

cinquante mètres du poteau, alors qu’Éclair Magique (Fasliyev) passait à son

tour à l’attaque entre les deux chevaux de tête. Elle s’est bien ressaisie

toutefois pour prendre une courte encolure à Éclair Magique, avec le favori

troisième.

Jean-Claude Rouget, de Mont-de-Marsan, n’avait pu suivre

l’affaire, mais il avait pu se réjouir de la première victoire de la débutante

Marie’s Rights (Vindication), achetée 260.000$ à Keeneland. Mal partie des

boîtes, la lauréate du Prix du Haut-de-Cagnes (F) a dû concéder deux longueurs

au peloton de ce maiden. Ramuncho Maillot s’est donc laissé entraîner pour

revenir progressivement et choisir le centre de la piste pour l’effort final.

Progressivement, la pouliche a refait son retard pour finalement prendre le

dessus sur Volverta (Green Tune), récente deuxième du bon Agent Almeida. Il

faut dire qu’elle portait treize livres de moins que sa rivale… « Je l’ai

envoyée là-bas parce que les conditions de course lui étaient très favorables

avec son apprenti, a confié Jean-Claude Rouget. Elle aurait dû débuter à 2 ans,

mais elle a fait de la croissance et j’ai voulu mettre toutes les chances de

son côté pour commencer. C’est tout de même bien de gagner face à des pouliches

plus expérimentées. » Ramuncho Maillot a noté pour sa part que la pouliche réussirait

probablement mieux encore sur plus long.

Johan Victoire, jockey de Volverta, estimait que la décharge

avait fait la différence : « Nous avons été pris de vitesse en partant,

rappelait-il, et elle s’est montrée courageuse tout au long de la ligne droite.

Mais elle ne pouvait pas tenir le coup face à une pouliche qui recevait autant

de poids. » Troisième à deux longueurs et demi, Eartha Slick (Slickly) a fait

dire à sa partenaire Delphine Santiago qu’un allonge- ment de la distance la

servirait, tandis qu’associé à la favorite 

Miss  Denmark  (Invincible 

Spirit),  quatrième  au poteau mais la plus belle dans le rond,

Dominique Bœuf a estimé que le terrain ne lui avait pas plu.