Grain de sable veut laisser son empreinte

Autres informations / 05.02.2008

Grain de sable veut laisser son empreinte

Mardi 5,

février. Après

l'engouement pour le Grand Cross palois, l'effervescence dans les tribunes du

Pont-Long sera retombée mardi. Pourtant, le Prix Pierre Rivière d'Arc, dernière

épreuve sur le cross pour les Anglos-Arabes, dévoile lui aussi un enjeu de

taille, relevé par le chef de file de la discipline : Grain de Sable (Graveron). Lauréat des trois épreuves de cross

paloises réservées aux Arabes lors de l'édition 2005/2006, il tente à nouveau

sa chance après avoir décroché l'or dans les deux épreuves précédentes cette

année. L'an dernier, après avoir remporté les deux premières, il avait terminé

à la troisième place de cette dernière épreuve derrière deux concurrents qu'il

retrouve : Nefertar (Le Fastabibi),

le lauréat, et Djoal de Senam

(Safir) qui effectue une rentrée mardi après quatre mois d'absence.

Composé

du Prix Jean Granel, Elie de Malet et Pierre Rivière d'Arc, le triptyque palois

a révélé cette année trois métronomes : Grain de Sable toujours donc sur la

première marche, Maurrinor (Jolie

Mars) et Kit Kat (Zeffir) à tour de

rôle sur les deux marches suivantes. Tous deux porteront neuf kilos de moins

que Grain de Sable qui devra (sup)porter 77 kilos. L'an dernier, il avait

terminé troisième avec 78 kilos. Sur le cross depuis février 2005, Maurrinor

participe pour la première fois aux trois épreuves alors que Kit Kat a déjà

relevé le défi il y a deux ans et avait terminé deux fois deuxième et une fois

troisième.

Les

deux épreuves précédentes ont, certes mis en lumière ces trois concurrents,

mais les autres candidatures ne sont pas à négliger pour autant. Le Grand Cross

de Pau nous a démontré que les chefs de file trébuchent parfois même quand on

les pense imbattables. Le suspense reste donc intact.

Peu

avant le cross des Arabes, le Prix de l'Adour, un steeple pour 4ans, mettra aux

prises huit concurrents et notamment Yolaine

(Astarabad) et Kalif de l'Orme (True

Brave) en piste le 1er février. A leurs côtés, nous verrons apparaître pour la

première un produit d'une propre soeur de Vieux

Beaufai (Nain Jaune), lauréat du Grand Steeple de Paris en 2000 : Lucky de Beaufai (Ultimately Lucky). Le

pensionnaire de Frédéric Danloux affronte ainsi les « gros » pour sa

première sortie publique.