Jalil : de keeneland a dubaï

Autres informations / 10.02.2008

Jalil : de keeneland a dubaï


 

Savez-vous qui est Jalil ? C'est un 4ans par Storm Cat dont la

mère Tranquility Lake est une championne gagnante de Gr1. Hier encore, il

n'avait gagné qu'un petit maiden de Classe 5 à Ripon, ce qui ne correspondait

pas aux espoirs qui accompagnaient ce superbe Storm Cat. Pourquoi ? Parce que

ce Jalil est en fait le yearling record de Keeneland 2005 : en septembre 2005

il avait atteint le prix exceptionnel de 9,7 millions de dollars, somme

déboursée Cheik Mohamed Al Maktoum pour battre ses habituels adversaires

irlandais.   Ce qu'on pouvait dire jusque

hier, c'est qu'il n'en n'avait pas eu pour son argent ! En effet, alors qu'il

était à l'entraîne- ment en Angleterre, Jalil fit des débuts désastreux à 2ans

en octobre 2006 à Newmarket où il termina 6e d'un petit maiden. Puis montra le

bout de son nez à Newbury pour sa rentrée de 3ans, finissant 2e de son maiden.

Il alla alors en juin au fond de l'Angleterre, à Ripon, pour accrocher sa

course. Il réapparut à Lingfield en octobre 2007 dans un handicap où il termina

second, affichant quelques timides progrès.

Dans la 3e course de Nad Al Sheba, vendredi 8 février,

Kerrin Mc Evoy le montait alors que Frankie Dettori était en selle sur un autre

Bin Suroor. Et Jalil surclassa tous ses adversaires, gagnant par trois

confortables longueurs sur le dirt de Dubaï, affichant en la circonstance un

rating de 102, bien supérieur à ses performances européennes. Bin Suroor était

radieux et déclara que « le fils de Storm Cat progressait physiquement et

mentalement avec le temps, et que le dirt à l'américaine lui convenait particulièrement

». Suite de l'odyssée de ce yearling vedette dans les prochaines semaines…