Jour de rentrée à deauville

Autres informations / 28.02.2008

Jour de rentrée à deauville

Après une

interruption d'un mois et demi, Deauville reprend la suite de Cagnes-sur-Mer en

proposant 8 réunions qui se dérouleront les prochains jeudis et vendredis. La

journée de jeudi donne l'occasion à plusieurs protagonistes du jour de faire

leur rentrée. En effet, la plupart des concurrents en vue n'a pas couru à

Cagnes ou Pau et ce sera aussi le retour sur les programmes français de deux de

nos cracks-jockeys, à savoir Christophe Lemaire et Christophe Soumillon.

Dans la première

épreuve, Zaltana (Cherokee Run), fille de la rapide Zinzibérine

(Zieten) (dont elle porte la même casaque, celle de Mme A. Fabre), aura la

possibilité de perdre son statut de maiden. Elle devra pour cela battre Dixie

Girl (Green Desert), une fille de Diasilixa (Linamix), dont elle est le premier produit.

Diasilixa a gagné le du Prix de Royaumont (Gr3) en 2003. Dixie Girl a gagné,

pour ses débuts en terrain collant à Mont-de-Marsan, devant Sara Jane (Miesque's

Son), troisième à Marseille lundi dernier. Landine (Bedawin), quant à

elle, a déjà gagné sur cette piste dans un très bon style et a été desservie la

dernière fois par le manque de train ; nul doute que cette fille de Bedawin

(Double Bed), dont elle est le premier vainqueur en France, peut se racheter.

Ce pourrait aussi être le cas de Vytinna (Victory Note), troisième

durant l'été de l'important Prix des Jouvenceaux et Jouvencelles (L) et qui

semble bien placée avec ses 55 kilos.

 

Débat de beaux papiers

Dans la

troisième épreuve, De Charpentier (Rock of Gibraltar) présente un profil

légèrement similaire à sa compagne d'entraînement Zaltana, puisqu'il a la

particularité, pour un représentant d'André Fabre, de n'avoir toujours pas passé

le poteau en tête en trois tentatives. Dans ce lot, il a les moyens d’accéder

au statut de « gagnant », bien qu'il découvre le sable. Il pourrait

ainsi rappeler le bon souvenir de sa mère, Canasita (Zafonic), qui a gagné le Prix de la Calonne (L) sur cet

hippodrome en 2001. L'opposition

directe viendra d'Artiking (Kingalsa), un représentant de Jean-Claude

Rouget, lui-aussi lauréat à Mont-de-Marsan le 2 février, qu'il sera intéressant

de voir évoluer. Il faudra aussi sans doute attendre des progrès des deux fils

d’Hawk Wing (Woodman), Dowing et Ixalos, pas revus depuis

leurs débuts en compétitions. Même situation pour The Genius (Miesque's

Son), qui, après deux parcours assez sage, pourrait se révéler.

 

De Prince Grec à Mezzo Forte

Dans la

dernière course à conditions du programme, le Prix d'Ailly, Mezzo Forte (Stravinsky),

avec sa valeur 44, trouve de bonnes conditions pour effectuer sa rentrée. Il

devra toutefois se méfier, lui qui débute sur la PSF, de plusieurs concurrents ayant fait leurs

preuves sur cette piste, à l'image de Prince Grec (Marathon), qui compte

2 premiers accessits sur cette piste et aimerait bien ouvrir son palmarès, Tatsuya

(Night Shift), bon deuxième derrière Tianshan (Lahint) fin

décembre, Up and Coming (Compton Place), qui a battu Reasons (Malabar

Gold), et Eire (Medicean), « réclamée » 27.678 € suite à sa victoire

ici-même.