Kendo tombe, monsieur s’en va

Autres informations / 04.02.2008

Kendo tombe, monsieur s’en va

 

Dimanche 3, Pau. L’échappée belle de Kendo du Montceau (Vidéo Rock) a bien eu lieu. Le partenaire de

David Berra a compté près de cent mètres d’avance sur ses poursuivants à

mi-parcours. Il a alors pratiquement croisé ses adversaires en traversant les

pistes dans une boucle. Cependant, le 10 ans a soudainement baissé de pied à la

boucle suivante. Repris, il a semblé se ressaisir ensuite mais n’a pas décollé

lors du saut du deuxième fromage, au passage de route, où il est tombé avec

encore une bonne avance sur Monsieur

Levicomte (Take Risks) et Levison de

Kerser (Pistolet Bleu), qui avaient suivi le favori de loin depuis le

début. Il est très vite apparu alors que cinq ans après son premier succès dans

ce même Prix Gaston de Bataille (L), le 13ans Monsieur Levicomte tenait une

nouvelle fois le Grand Cross de Pau à sa merci. Figurant au début, puis repris,

Kacéen (Beyssac) est revenu prendre

la deuxième place, dix longueurs derrière, à Vade in Pace (Nononito).

Le pensionnaire

de Jean-Luc Guillochon venait déjà d’émouvoir son entraîneur et son jockey

Sébastien Zuliani en mettant un terme à une série noire à l’occasion du Prix

John Henry Wright, le 20 janvier. « C’était

déjà une grande victoire, a rappelé Jean-Luc Guillochon. Sébastien l’avait fait travailler pour qu’il

arrive au mieux ici, mais contre Kendo du Montceau, nous courions pour un bonus

et nous avons été un peu chanceux. Ce sera sa dernière course. Je le lui ai

promis avant le départ et je tiendrai parole. »

Le gris Monsieur

Levicomte quitte donc la compétition par la grande porte et laisse le

championnat de France de Cross ouvert. Dix ans après sa première sortie, à

Fontainebleau en plat, il compte plus de 155.000€ de gains, a disputé 40

courses, remporté 11 victoires et pris 19 places. En cross, ses stats sont

encore plus impressionnantes : en seize sorties, il n’a jamais fini plus

loin que cinquième, exception faite d’une seule et unique chute… dans le Prix

Gaston de Bataille 2007.

C’est une

course difficile, très technique, et cette nouvelle édition n’a pas trahi sa

réputation. Elle aura été sélective, même si l’échappée de Kendo du Montceau

n’a été suivie que de très loin par le peloton. Sa compagne d’écurie Nadou (Vidéo Rock), qui se maintenait

dans son sillage, a chuté dès la première transversale, juste avant Le Krakatoa (Murmure), qui a

« sauté un fusain » selon son entraîneur Loïc Manceau. L’autre

vétéran de la course, Hawkso (Matahawk)

s’est accidenté peu après au gros open-ditch. On a craint pour la santé du

pensionnaire de Philippe Boisgontier, finalement victime d’une luxation de la

rotule. Lui aussi va pouvoir goûter une retraite méritée. Le cross est une

discipline magique mais exigeante. Être arrivé à 13 ans au meilleur niveau et

seulement s’en sortir indemne est déjà une belle réussite.

Le public de

Pau ne s’y est pas trompé. Il a applaudi aussi bien le vainqueur que Kendo du

Montceau, lors de son passage devant les tribunes. Pour un peu, on se serait

cru à Cheltenham !