La revanche de crikvil

Autres informations / 27.02.2008

La revanche de crikvil

 

Mardi 26, Auteuil. Devancé par Worldbest (Muhtathir) lors de sa dernière sortie sur les haies de

Pau dans le Prix Camille Duboscq (L), Crikvil

(Cricket Ball) a pris sa revanche sur le steeple du Prix Agitato, dont la phase

finale a été très animée. En effet, alors que le favori, pensionnaire de Michel

Roussel monté par Fabrice Barrao, venait de prendre le relais de Chercheur d’Or (Robin des Champs), qui

rendait du poids au peloton, Atlas du

Berlais (Saint des Saints) aurait probablement disputé la victoire si son

jockey Cyrille Gombeau n’avait connu un problème de harnachement peu après le

franchissement de ce dernier obstacle. Cependant, Crikvil avait été rapproché

progressivement et il finissait par avoir raison du favori, qui lui opposait

tout de même une belle défense après être venu auprès de Chercheur d’Or à la

rivière du huit.

« à Pau, il était encore juste en

condition, a noté l’entraîneur du lauréat, Antoine Lamotte d’Argy. Et puis,

nous avions pris les boulevards pour éviter les aléas, mais c’est un chemin

difficile. Le cheval avait avancé en condition et en expérience. Je ne sais pas

si nous allons encore courir cette saison. C’est un cheval d’avenir, qui

devrait réaliser un bel automne. Nous voulions voir ce qu’il valait et de ce

côté-là, nous avons notre réponse. »

De son côté,

Michel Roussel regrettait : « Worldbest est très droitier et ça n’a

pas aidé ici. Il avait aussi peut-être besoin de cette course. »

Rentrant de

décembre avec du poids, Chercheur d’Or est demeuré troisième à l’issue d’une

prestation tout à fait honorable, Atlas du Berlais ayant pour sa part montré

qu’il avait tout à fait sa place dans cette bonne catégorie.

Une petite note

de tristesse dans cette victoire : Pierre Merienne, l’éleveur du lauréat,

est décédé la semaine dernière. « C’était son premier bon cheval, a noté

Antoine Lamotte d’Argy, et nous avons une pensée pour lui aujourd’hui. »

 

 

voyourovitch

vengé

Mardi 26, Auteuil. Disqualifié à l’issue de sa précédente

victoire à Borély, son jockey ayant oublié de se peser, Voyourovitch (Revoque) s’est vengé avec brio sur les haies du Prix

Varaville, où il a constamment mené. Favori de la course, le gagnant du

« Congress » (Gr2) Oculi

(Denham Red) a tout de suite rejoint le groupe de tête mais il n’a pu menacer

le lauréat, s’assurant néanmoins une bonne deuxième place devant Kotkiti (Sagamix), bon finisseur en

retrait.

« C’est

sûrement un bon poulain, a déclaré l’entraîneur du gagnant, Christian

Scandella. Il est encore bébé dans sa tête et pouvait se montrer bêbête sur les

obstacles, mais il progresse et le terrain aujourd’hui lui a plu : il

préfère un terrain régulier, même lourd, à une piste inégale, comme ce fut le cas

en fin de meeting à Cagnes. Nous allons savourer cette victoire avant de se

pencher sur son programme. »

Battu avec

Oculi, François Cottin n’en a pas moins sellé deux bons vainqueurs et même

sellé les deux premiers du Prix Rivoli, le steeple réservé aux AQPS de 5ans. Palmier (Brier Creek) s’y est imposé de

bout en bout devant Pabello (Michel

Georges) – d’autant plus facilement que le menaçant Pic Blanc d’Huez (Arnaqueur) tombait au dernier obstacle. « Ce

résultat montre que les chevaux qui ont hiverné à Chantilly ne sont pas

désavantagés, a analysé l’entraîneur du jumelé. Nous n’avons été embêtés qu’une

quinzaine de jours, cet hiver, et comme Palmier court bien frais, c’était

peut-être un mal pour un bien. Pabello disputait sa deuxième course d’obstacle

et il en a trop fait, mais c’est sûrement un cheval qui s’adapterait bien aux

courses anglaises. »

Comme

Voyourovitch dans le Prix Varaville et Espledido (Spadoun), nouveau témoin de

la forme Chotard en vedette dans le premier Quinté de la saison à Auteuil,

Palmier avait bâti son succès sur le devant.

Également

sellée par François Cottin, Rosy de

Cyborg (Cyborg) a succédé à Shekira sur les haies du Prix Marise, réservé

aux pouliches de 4ans. La débutante a rejoint Mexcala (Astarabad) sur le mors et l’a dominée sans difficulté

ensuite pour gagner en très bonne pouliche.

On ne devrait

pas avoir fini d’en parler.

 

NOKARA VERS LE

PRÉSIDENT

Mardi 26, Auteuil. Malgré ses 72 kilos, Nokara (Vidéo Rock) s’est montré le

plus fort au bout des 4.400 mètres du Prix Fernand Roy, steeple réservé aux

AQPS de 6ans et plus. Le pensionnaire de Philippe Peltier a relayé l’animateur O’Bélis de la Thinte (Cachet Noir) dans

le tournant final et il n’a pas été inquiété par l’autre animateur de la

course, Noirmoutier (Subotica). Orgueil des Dîmes (Rahotep) n’a pu

confirmer sa victoire du Prix Dandolo après avoir galopé en quatrième position.

L’entraîneur du

lauréat a d’emblée tracé le programme de Nokara : « Ce sera sans

doute le Prix Lutteur III avec le Prix du Président de la République (Gr3)

ensuite, a-t-il expliqué. Il court bien frais et il a très bien évolué dans son

mental. » De retour aux balances, David Berra notait d’ailleurs :

« Il est très sûr dans ses sauts, et très zen. » Ce sont des qualités

typiques d’un cheval d’Auteuil.