L’arc provencal ferme le ban

Autres informations / 23.02.2008

L’arc provencal ferme le ban

Samedi

23, Cagnes-sur-mer. Le meeting d’hiver touche à sa fin avec cette réunion de

gala, dotée de deux Listed « historiques » de l’hippodrome de la Côte d’Azur,

le Prix Policeman et le Grand Prix du Conseil Général des AlpesMaritimes. La

seconde est, des quatre courses principales programmées l’hiver sur la Riviera,

celle qui obtient les meilleurs ratings : 98.25, 103.25 et 101.75 pour les

dernières éditions, alors que le seuil généralement accepté pour le maintien

d’une course à ce rang est 95. Cet « Arc » méridional tiendra-t-il son rang

cette saison ? Son ralliement au Défi du Galop, dont il boucle le circuit, y

contribue sans doute de façon marginale, dans la mesure où cette ultime étape

est programmée deux mois après celle qui précède, à Toulouse, c’est-à-dire que

les jeux sont faits. Il s’agit donc plutôt d’une affaire de spécialistes. Tous

les concurrents ont d’ailleurs participé au meeting de Cagnes cet hiver, ce qui

est d’autant plus prévisible que l’hippodrome de la Côte d’Azur est le seul qui

propose régulièrement des courses de bon niveau sur gazon pendant cette saison.

Grand

spécialiste de la chose, justement, Silver Cross (Kahyasi) tentera de gagner un

rang, un an après avoir terminé deuxième de cette épreuve derrière le Pelletan

Tirwanako. Entraîneur du challenger numéro un de la course, Didier Prodhomme a

choisi un circuit préparatoire un peu différent de celui qu'empruntent

fénéralement les candidats au Grand Prix. Il a préféré opter pour une course à

conditions sur 2.150 mètres, quatre jours avant la préparatoire de 2.500 mètres

où, tout compte fait, deux de ses adversaires se sont partagés les deux

premières place, Imperial Secret (Imperial Ballet) et Libertador (Slickly).

Silver Cross a réussi ce test, conçu pour éviter une course sans train sur plus

long. À l’issue d’un parcours pas beaucoup plus sélectif cependant, le

représentant de Bernard Giraudon a réussi à devancer Milongo (Blush Rambler),

qui rentrait et doit avoir progressé, et Australian Fighter (Mujahid), qui a

bien porté 60,5 kilos dans un Quinté+ ensuite.            

C’est

d’un tremplin plus distant encore que vient la principale menace aux espoirs de

Silver Cross, Orion Star [photo] (Sternkoenig) et ses fers collés (lire JdG du

20 février). Ce pensionnaire d’Alex Pantall, troisième du Grand Prix de Paris

de Scorpion en 2005, est retourné en piste deux ans et demi plus tard pour

préparer à Toulouse un premier assaut victorieux à Cagnes, le 21 janvier,

devant Kirov (Protektor)… et Silver Cross.

L’italien

Place in Line (Docksider) porte deux kilos pour avoir déjà réussi à plusieurs

reprises à ce niveau. Le pensionnaire de Gianluca Bietolini s’est très bien

comporté sur les 2.000 mètres de la PSF dans le Prix de la Riviera (L),

terminant quatrième après avoir galopé en retrait.

UN

POLICEMAN SOUS SURVEILLANCE

Le

Derby de Cagnes n’a pas la cote. Disputé sur 2.150

mètres,

ce Prix Policeman (L) éprouve des difficultés à conserver son rang avec des ratings

de 85, 98.25, 92.75 et 89 au cours des quatre derniers hivers… C’est

insuffisant à trois reprises sur quatre et la course est désormais dans le

collimateur du comité des Pattern Races, qui évalue, sanctionne et promeut les

courses de sélection européennes. Toutefois, la position de cette course dans

le calendrier explique très largement cette situation. Les grandes écuries

parisiennes boudent pour la plupart le meeting d’hiver et les meilleurs sujets

de la promotion sont rarement mis à contribution si tôt dans une saison qui

culminera en juin.

 D’autre part, faute d’une confirmation

générale, dans les mois suivants, des participants à l’hiver de Cagnes sur les

pistes classiques, exception faite du cheval qui a donné son nom à cette

épreuve, le rating de ce genre de courses peine à se maintenir. Il faudrait

presque que le Prix Policeman se déroule en décembre et devienne ainsi le

dernier Derby de l’année ! Neuf concurrents tenteront néanmoins d’enrayer ce

déclin, après le retrait malheureux du Rouget de service, Ticoz (Cozzene), qui

aurait pu beaucoup y contribuer, et la supplémentation de Rafale Béré

(Verglas), que Didier Prod’Homme a ainsi expliqué : « Le lot n’a rien

d’exceptionnel et ma pensionnaire est en pleine forme, a-t-il déclaré à JdG.

Elle est dure, capable d’aller devants, et toutes les places sont bonnes à

prendre. L’allongement de la distance ne sera pas un inconvénient. » Rafale

Béré a terminé troisième de l’intéressant Bon Grain sur 1.500 mètres samedi

dernier.

Toutefois,

c’est  en priorité vers Werner Baltromei

[photo] qu’on se tourne après avoir fait le tour de la question, puisque ses

deux représentants, Wise Man (Alkalde) et Song of Tiger (Tiger Hill) viennent

tous deux de bien gagner. Il n’a pas caché, à l’issue de ces victoires, que les

poulains en question pourraient aller plus loin à l’avenir. C’est ici qu’ils

doivent confirmer, avec une petite préférence pour Wise Man en raison de son

aptitude aux pistes plus fermes.

Le

pénétromètre indiquait 2,8 sur la piste en gazon, jeudi matin. Aussi les

dirigeants ont-ils décidé de procéder à deux petits arrosages, jeudi et

vendredi, de façon à donner un peu de souplesse au terrain. Le pénétromètre

devrait être aux environs de 3,2 pour la grande réunion de samedi.