Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Objet : article sur le jdg du samedi 16/02/08

Autres informations / 19.02.2008

Objet : article sur le jdg du samedi 16/02/08

                                                                            

Neuilly, le 18/02/08

 

 

                                                                     

JOUR  DE  GALOP

                                                         

Direction : Mayeul CAIRE

                                                                       

Mobil : 06 86 46 92 40

 

 

 

 

 

        Concernant votre article

parut le samedi 16/02/08 : « TEMAM QUITTE ORTET »

Vous avez pris tout

d’abord, la « liberté » de le faire paraître, sans me concerté, ni me

demandé mon autorisation, ni même mon avis, sur les raisons de cette

« rupture ».

 

        Je tiens a ce que vous

reveniez sur votre article, en faisant référence à mon intervention

d’aujourd’hui, afin de rétablir la vérité des faits.

 

  • 1°) Mon effectif

    chez Mr ORTET était de 8 chevaux (et non 7).

     

  • 2°) Vous donnez

    comme raison à cette rupture « une incompatibilité

    d’humeur » , faisant état d’une séparation au bout

    de 7ans…

     

  • Alors qu’en

    vérité,  le début de notre

    « collaboration » date de 1990, soit 18 années (ce qui n’est pas du

    tout pareil). Ce qui atteste de toute évidence, ma fidélité à mes entraîneurs

    (et non pas d’une « certaine

    instabilité » dont vous cherchez à m’en définir).

     

  • 3°) Je n’ai pas « dispatché »

    (comme vous le dites) mes chevaux, chez 7 (à nouveau ce chiffre 7) entraîneurs

    différents (là encore, vous cherchez à me discréditer,

    me faisant passer pour une personne incapable de faire un bon choix), mais chez

    4 nouveaux entraîneurs spécialisés dans la discipline de l’obstacle (et qui ont

    fait leurs preuves), ce qui prouve qu’en quittant Mr ORTET, j’avais pour

    principale préoccupation, de trouver l’entraîneur qui conviendrait le mieux à

    mes chevaux.

     

  • 4°) Quant au

    fait que l’effectif de Mr ORTET ne s’est pas « aminci » pour autant

    (tel que vous le déclarez), par le départ de mes chevaux, je tiens à préciser

    que tout d’abord, il n’y a aucun « contentieux » entre nous, nous nous

    séparons dans un climat de respect et de bonne intelligence. Cette rupture

    aurait pu avoir lieu déjà l’année dernière, mais à cette époque Mr ORTET 

    avez besoin de « soutient », et ma fidélité envers lui, m’interdisait

    de le quitter. D’ailleurs, mes derniers mots à mon entraîneur furent : « Je souhaite garder d’excellentes

    relations avec vous et ne me souvenir que des « Grands moments » que nous avons partagés.