Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Pensez-vous que la surproduction de l’élevage français, si elle existe, doit être combattue ?

Autres informations / 19.02.2008

Pensez-vous que la surproduction de l’élevage français, si elle existe, doit être combattue ?

 

Mathieu

Daguzan-Garros. Haras des Granges.

 

« Chaque

éleveur doit se prendre en charge. Je ne pense pas qu’il serait efficace de

mettre en place des méthodes générales. Chaque éleveur, à son niveau, doit

effectuer une sélection et faire des sacrifices. Les mesures draconiennes

prises au trot n’ont rien donné. Je pense qu’il existe une surproduction au

niveau des ventes publiques, mais pas au niveau des courses. Il n’y a pas de

surproduction de « poulains nés ». »

 

Jean

Biraben.

 

« Il

existe une surproduction et une diminution des investisseurs français.

Dans

un premier temps, je pense que le drame vient surtout du marché, que je dirais

médian, d’octobre. Il y a quatre ou cinq ans, le marché était essentiellement

destiné aux propriétaires de Province. Ces propriétaires sont toujours présents

aujourd’hui, mais ils sont beaucoup moins nombreux.

Dans

un deuxième temps, je pense que les étalons français ne sont pas mauvais, mais

nos bonnes juments partent à l’étranger.

Dans

un troisième temps, les acheteurs ne savent pas toujours d’où viennent certains

yearlings sur les catalogues. La traçabilité ne se fait pas, et si j’étais

investisseur je voudrais savoir d’où vient le cheval.

Enfin,

je pense qu’Arqana devrait d’avantage s’intéresser au modèle des chevaux

présentés. Les origines sont essentielles, mais si le cheval est

« tordu » il ne verra pas un champ de courses. Je n’ai pas

présenté Charming Anna (Le Triton) et  Fleurina

(Le Triton) aux ventes car on ne me les aurait pas achetées. Pourtant, la

première est lauréate de course « D » et la seconde est placée de

Listed !

Si

je n’ai pas de solution miracle, je pense qu’il faut que l’on retrouve des

investisseurs qui achètent entre 15.000€ et 40.000€ au niveau des écuries de

groupe et surtout que tout le monde se rassemble autour d’une table et joue

vraiment le jeu. »