Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Cesar du meilleur espoir a caesarine

Autres informations / 27.03.2008

Cesar du meilleur espoir a caesarine

Jeudi 27, Saint-Cloud. Une grande action, une belle aptitude au

terrain très lourd, un physique impressionnant et une victoire déconcertante de

facilité, Caesarine (Pivotal) a reçu

plusieurs Césars ce jeudi dans le Prix Nikellota (F), réservé aux inédites de

3ans. Dont évidemment celui du meilleur espoir… Stéphane Pasquier n’a pas

remercié le public, ses parents et toutes ceux qui l’ont aidé comme le veulent

les usages à ces grand-messes. Non, il est resté plus technique avec un brin

d’admiration dans les propos. « Je

crois que c’est la sœur d’un bon cheval que je montais et qui était chez Jean

de Roualle, non? », nous demande d’emblée le jockey, de la terre

encore plein le visage, en descendant de Caesarine (Pivotal). Oui, Caesarion !

« Oui c’est ça, je leur trouve en

commun leur très bonne accélération. Elle était très décontractée grâce à un

parcours fluide. Elle a accéléré une première fois et une fois en tête elle a

donné un deuxième coup de reins. Elle me laisse une très belle

impression. » L’avenir est souvent le domaine réservé des managers.

C’est, en l’occurrence, Bruno Ridoux qui a ce rôle pour le Haras de la Perelle. Il a bien voulu

revenir sur l’après course. « J’ai

eu André Fabre, actuellement à Dubaï, au téléphone. Il était ravi et me disait

que c’était certainement une pouliche de niveau Listed. En tout cas, elle nous

l’a montré aujourd’hui. Le terrain lourd est éprouvant pour des pouliches qui

débutent et elle s’en est très bien tirée. Elle m’a un peu surpris. Elle n’a

pas d’engagements classiques ; ce qui n’est pas le cas de Levadia

(Barathea), une autre 3ans chez André Fabre, qui est engagée dans les

classiques printaniers (Saint Alary, Prix de Diane, ndlr). Elle devrait débuter

le mois prochain. Pour cette dernière, nous avons reconduit le croisement

d’Hurricane Run (Montjeu) puisque sa mère est par Surumu et son père est un

fils de Sadler’s Wells. » Bonne deuxième, Lady MB (Golan) a été

remarquable et sa performance peut encore être revue à la hausse grâce à la

prestation et aux espoirs que fait naître Caesarine. Au rond, Lady MB (Golan)

se déplace bien, elle est déjà bien faite, pourtant Jean de Roualle avoue qu’il

ne la pensait pas si prête lorsqu’elle a passé le poteau en dauphine. « Le terrain très lourd (indice 5,2, ndlr)

l’a avantagé aujourd’hui, a déclaré l’entraîneur. Je suis surpris de cette

deuxième place, elle court vraiment très bien. ». Et si on accordait

le César du meilleur second rôle féminin à Lady MB ?

 

STARLISH : LORSQU’ILS SONT BONS,

ILS VONT PARTOUT !

Jeudi 27, Saint-Cloud. La grande course de la journée

clodoaldienne, mi-pluvieuse, mi-ensoleillée de ce jeudi, le Prix François

Mathet (L) n’a pas souri au favori et rentrant, Indian Daffodil (Hernando), précédé par Starlish (Rock of Gibraltar) qui s’est imposé de bout en bout. Ses

origines laissaient penser qu’Indian Daffodil se sortirait du terrain pénible,

mais ce jeudi les conditions étaient évidemment « extrêmes » (pénétromètre

à 5,2, ndlr) comme l’a souligné Jean-Claude Rouget. « Je ne suis pas déçu de sa course, les conditions sont extrêmes

et il faisait sa rentrée. Le cheval est encore un peu lourd et nous n’avons pas

voulu trop en faire non plus dans un terrain comme celui-là. Je lui garde ma

confiance ; son programme et ses engagements classiques sont maintenus. Je

veux le revoir sur des terrains plus normaux de 3,4 ou 3,5. » L’ambiance

était évidemment à la joie et les sourires « pleuvaient » dans

l’entourage du lauréat, sellé par Elie Lellouche. « Je savais que c’était un bon cheval, nous a déclaré t-il au

sujet de Starlish. Je suis maintenant contraint de monter de catégorie, mais je

n’ai pas encore prévu de programme en particulier. Il gagne bien ici dans le

terrain très lourd, il court bien sur le bon terrain. Lorsqu’ils sont bons, ils

vont partout. Ce n’est pas ce qu’on dit ? » S’il n’a pas de programme préétabli,

Starlish est tout de même engagé dans tous les classiques du printemps. Toutes

les portes sont donc ouvertes. Troisième de ce petit lot réunissant cinq

partants, Astarix (Sagamix) a été

pris de vitesse avant de très bien finir à quatre longueurs tout de même

d’Indian Daffodil.