Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

De l’influence de sunday silence

Autres informations / 02.03.2008

De l’influence de sunday silence

Tétière élevage

 

L’empreinte de

Sunday Silence (Halo) n’en finit pas de marquer les courses internationales.

Champion américain de l’année 1989, Sunday Silence a laissé dans les mémoires

des Américains et des connaisseurs du monde entier des images inaltérables. Celles

évidemment de ses terribles duels avec Easy Goer (Alydar), un autre 3ans

d’exception de la génération 86. Classé 31e meilleur cheval

américain de tous les temps en 1999 par BloodHorse Magazine, il est devenu l’étalon-maître

de deux siècles au Japon : la fin du 20e et le début du 21e.

Tête de liste permanent de 1995 à 2007, ses fils se sont déjà chargés de

prendre sa relève. Ainsi, en 2007, il précède, au classement des sires, ses

fils Tachyon et Dance in The Dark. Sunday Silence a disparu en août 2002.

Au plan

international, il assoit de plus en plus son emprise. L’année 2006 consigne à

son crédit quelques succès majeurs via son produit direct Heart’s Cry (Dubaï

Sheema Classic –Gr1– Dubaï) et son petit-fils Delta Blues (Dance In The

Dark/Melbourne Cup –Gr1– Australie).

En 2007, Sunday

Silence a été avantageusement représenté en lignée paternelle par Natagora

(Divine Light/Cheveley Park Stakes –Gr1– GB), Pompeii Ruler (Genuine/Darley

Australian Cup –Gr – Australie), Sun Classique (Fuji Kiseki – Woolavington 2200

–Gr1– Afrique du Sud) et Silent Name (Sunday Silence/ Commonwealth Breeders'

Cup –Gr2– USA).

En père de

mère, il est présent chez Shadow Gate (White Muzzle/Singapore Cup –Gr1), Admire

Moon (End Sweep/Dubaï Duty Free –Gr1– Dubaï, Japan Cup –Gr1– Japon, Takarazuka

Kinen –Gr1– Japon), Tale of Ekati (Tale of The Cat/Futurity Stakes –Gr2– USA), Young

Pretender (Oasis Dream/Prix de la

Rochette – Gr3). Liste non exhaustive…

Le Kentucky,

après laissé échapper Sunday Silence, intègre à présent, par ses fils, sa

précieuse influence. C’est ainsi que Hat Trick, 8 victoires dont le Hongkong

Mile (Gr1), et Silent Name exercent dans l’Etat au cœur de l’élevage américain.

 

Un nouveau Sunday Silence en France

En France,

après le départ en Turquie de Divine Light, deux étalons véhiculent le sang de Sunday

Silence : Agnès Kamikaze et Layman. Ce duo est, d’ores et déjà, renforcé

par l’arrivée annoncée de Great Journey.

Cheval

« noir » d’1,65m avec une petite étoile blanche, Great Journey a,

d’emblée à 2ans, fait partie des meilleurs de sa génération. Lauréat de son

maiden initial sur 1400m puis, trois semaines plus tard, 2e du Daily

Hai (Gr2) à Kyoto, il a terminé sa première saison par une 7e place

contre les meilleurs dans les Futurity Stakes (Gr1). Son retour à la

compétition à 3ans dans le Shinzan Kinnen, équivalent nippon du Prix de

Fontainebleau (Gr3) s’est soldé par une victoire. Ensuite Great Journey a

montré ses limites en tenue en participant à toutes les épreuves de la Triple Couronne japonaise de

2000 à 3000m sans pouvoir jouer les premiers rôles. A 4ans, il est à nouveau

présenté sur moins de 2000m et remporte deux listeds à Kyoto sur 1800m. Il a

conclu sa carrière à 5ans, année qui l’a vu remporter le Lord Derby Challenge

(Gr3) sur 1600m. Ce jour-là, il établissait le nouveau record du mile de

Nakayama en 1’32’’40 et précédait, par exemple, Telegnosis (Tony Bin), 3e

précédemment du Prix Jacques le Marois (Gr1) derrière Six Perfections (Celtic

Swing) et Domedriver (Indian Ridge).

Ce nouvel

arrivant a pour mère Ambrosine (Mr Prospector), lauréate sous les couleurs de

Cheik Mohamed Al Maktoum d’un maiden à Maisons-Laffitte. Elle a aussi produit

No Reason (Brian’s Time), lauréat du Sastuki Sho (Gr1), les 2000 Guinées

japonaises qui ont la particularité de se disputer sur… 2000m. La 3e

mère est une jument influente du stud-book américain en la personne de Courtly

Dee (Never Bend). Mère d’Althea (Alydar), championne US à 2ans, elle est la 2e

mère de Green Desert (Danzig) devenu un étalon européen majeur, continué dans

son œuvre par Oasis Dream et Invincible Spirit.

Patrick Barbe a

pris en charge l’importation de Great Journey et l’a installé au Haras de

Lonray où ses services sont facturés à 5.000€ payables à la naissance. Une

syndication est aussi ouverte, sur la base de 50 parts, à 20.000€ l’unité.

 

Un autre Sunday Silence ?

Et si un quatrième

fils de Sunday Silence officiait en France ? Great Journey a, en effet,

été accompagné dans son voyage par Samson Happy. Celui-ci mesure 1,70m et

revendique une mère par Nureyev (Northern Dancer), ¾ sœur d’El Gran Senor

(Northern Dancer). Aucun lieu d’exercice n’a encore été arrêté pour ce lauréat

de quatre courses sur le Dirt au Japon. Il pourrait, soit intégrer le parc

français, soit rejoindre un autre pays européen.