Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Deauville 13-03-08

Autres informations / 14.03.2008

Deauville 13-03-08

 

Course 1

Disputé initialement sur

1.500m, le Prix du Mont Saint-Jean s’est finalement résumé à un déboulé de

400m, où les premiers à l’entrée de la ligne droite se sont retrouvés en tête

au passage du poteau. En partant, personne ne voulant prendre la tête, un

faux-train est imprimé par Surtsey et Pixie Dust, qui sont devant Gin Jockey, à

la corde, et Benodet, vite bien placé malgré son n°16 à la corde. Derrière,

tout le monde ou presque tire et on peut déjà s’inquiéter de la position de Le

Cres, placé en dernière position et que son jockey va tenter, sans réussite, de

rapprocher dans le tournant. A L’entrée de la ligne droite, les animateurs

redémarrent et la messe est alors dite. Surtsey fait longtemps figure de

lauréat mais doit finalement abdiquer face à Gin Jockey, venu à la corde lui

prendre le meilleur dans les 50 derniers mètres. Benodet se montre régulier une

nouvelle fois et s’empare de la 3e place devant Titrée, qui se

comporte bien pour son premier essai à ce niveau et Anisakis, le seul (avec

Titrée) à avoir refait du terrain dans la ligne, à la corde. En retrait, on

notera les bonnes fins de course de Jardin Bleu et Pacha de Rezt

 

Course 2

Avec son numéro 1 à la

corde, Britanic se place rapidement en tête avec Hortanse, à son extérieur.

Standing Orders, qui fait sa rentrée, vient ensuite, à la corde, avec

l’allemand Longhill Tiger, invaincu sur PSF en 2 tentatives. Orway vient après,

tout en se montrant assez brillant devant la favorite, Je NeSais Plus,

supplémentée par Yves de Nicolay, et qui se montre elle aussi un peu brillante.

A l’entrée de la ligne droite, Britanic est l’objet de plusieurs attaques,

notamment celle de Longhill Tiger, décalé dans le tournant. Celui-ci fait, un

court instant, illusion mais Je Ne Sais Plus attaque en pleine piste et prend

rapidement l’avantage. Elle file au poteau, n’étant jamais inquiétée, et gagne

assez détachée de Sagitario, qui a bien fini. Revenu des derniers rangs, Mipan,

qui court souvent bien sur cette piste malgré sa petite valeur (17), se classe

3e devant Longhill Tiger et Rogeurs qui a regagné pas mal de terrain

dans la phase finale.

 

Course 3

Assumant son rôle de

favori, Mayweather assure le train à l’épreuve. Train qui est d’ailleurs assez

peu soutenu dans la ligne d’en face. Lauréat d’une course D sur plus court le

22 décembre sur cette piste, Maille le Nelois vient dans son sillage devant

Marshaan, un peu le nez au vent, et Imperatore Nero, à la corde. Inédit bien

né, Taverny vient ensuite devant Battle Winner, qui lui aussi découvre la

compétition. Les positions ne varient pas pour aborder le tournant final où

Maille le Nelois vient à trois-quarts de longueur de l’animateur. Dans la ligne

droite, Mayweather repart facilement et contrôle jusqu’au bout l’attaque de Maille

le Nelois, qui ne pourra jamais véritablement l’inquiéter. En retrait, Taverny

réalise de bons débuts et se classe troisième devant El Puerto.

 

Course 4

Bien que partie sur un

léger temps de retard Orion Queen ne tarde pas à prendre le commandement de

l’épreuve. Elle précède la favorite, Last Cast, elle-même suivie par la

débutante Acte Deux qui vient devant Néra Divine et Rose Grise, qui reste sur 2

victoires sur cette surface à Cagnes. Les positions ne varient pas pour aborder

le tournant final et, à la sortie de celui-ci, Orion Queen est toujours en tête

et semble posséder pas mal de ressources, tout comme Last Cast. Dans la ligne

droite, Orion Quen ne tarde pas à faire le trou avec sa rivale et se détache.

Elle ne sera jamais inquiétée dans la phase finale, gagnant assez facilement.

Last Cast se classe facile 2e, à distance de Néra Divine, qui a mis

un peu de temps à trouver l’ouverture.

 

Course 5

Installé favori de

l’épreuve, Whisperor assume son rôle et, contrairement à ses deux dernières

sorties, il se place rapidement au commandement. L’allemand Samiro, monté par

Dominique Boeuf, vient ensuite devant Ange Guerrier, à la corde, et Ace du

Charmil. Dans le tournant final Whisperor est toujours en tête et contrôle

facilement les opérations, alors que Samiro tente de l’attaquer. Toutefois, ce

dernier va vite rendre les armes et rentrer dans le rang au contraire de

Whisperor qui se détache rapidement dans la ligne droite pour gagner en toute

quiétude. En retrait, Ange Guerrier fournit un bon effort final et se classe 2e

devant Number Giant, auteur d’un bon effort final.

 

Course 6

En face, Princesse Bleu

est en tête et précède City Bhoy qui vient dans son sillage. L’animatrice

imprime un train assez sélectif et le peloton se retrouve vite étiré. Derrière

City Bhoy viennent Diamond Meauty, Soprano et Varazze. Au bout d’en face,

Princesse Bleu possède quelques longueurs d’avance sur City Bhoy et tente de

faire le trou à l’entrée de la ligne droite. Après avoir longtemps fait

illusion pour la victoire, elle doit finalement laisser filer City Bhoy, décalé

de son sillage à 300m du poteau. Bien que courageuse jusqu’au bout, Princesse

Bleue se fait déborder tout à la fin par Querglas Béré, bon finisseur en pleine

piste, et Wal d’Arcy, venu du sein peloton bien terminer en dedans.

 

Course 7

Avec le forfait de

Coseadrom et de Derison, il ne sont plus que 6 au départ. Le moins que l’on

puisse écrire, c’est que ce sprint avec tournant est allé très vite. Calbuco,

invaincu sur cette piste, prend rapidement le commandement de l’épreuve et

compte plusieurs longueurs d’avance au bout de la ligne d’en face sur Prince

Fasliyev, lauréat d’une course à condition sur la ligne droite de

Maison-Laffitte en avril dernier. Tatsuya et Luisant viennent un peu plus loin.

A l’entrée de la ligne droite, Calbuco possède encore une bonne avance et tente

de décrocher définitivement son rival le plus sérieux, Prince Fasliyev. Calbuco

donne longtemps l’impression de pouvoir s’imposer facilement mais Prince

Fasliyev, une fois bien équilibré, termine très fort sans toutefois parvenir à

remonter totalement son rival. A distance, Tatsuya fournit un bon effort final.

 

Course 8

Avec 4 partants, le

marseillais Jacques Rossi est bien représenté dans cette épreuve. Il a gagné

avec son partenaire Ski de la Vis,

le plus abandonné des quatre, alors qu’il venait de bien courir sur cette piste

(2e). D’ailleurs, ce dernier a mené toute la course, avec dans son

sillage, Cuando Cuanto et Calicon, à son extérieur. Day Set vient ensuite, bien

placé, devant Fridoline alors que Ménalos et Petite Léa patientent à

l’arrière-garde. A l’entrée de la ligne droite, Ski de la Vis est toujours en tête et va

se montrer courageux jusqu’au bout pour repousser toutes les attaques. Après

avoir bénéficié d’un bon parcours, Cuando Cuanto se classe 2e devant

Ménalos, auteur d’un bon effort final en pleine piste. Holkéos prend, pour sa

part la 4e place, tout près.