Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Deauville 29-02-08

Autres informations / 01.03.2008

Deauville 29-02-08

 

Course 1

:

Galaxie des

Sables, qui aime pratiquer la course en tête, fait le forcing dans le premier

tournant pour prendre la tête. My Call se retrouve elle aussi assez tôt à la

pointe du combat. Les 2 animatrices mènent le peloton dans la ligne dans face,

elles sont suivies par Famous, à la corde, San al Hajar et Aleandros, le nez au

vent en troisième épaisseur. Salute the Sun vient ensuite avec Le Crès, à

l'aise sur cette piste et l'un des favoris, Reasons, impressionnant lors de sa

victoire sur ce tracé au mois de décembre. Dans le dernier tournant, Salute the

Sun est un peu sollicitée par son jockey pour garder le contact et, ensuite, à

la sortie de celui-ci, Galaxie des Sables, puis Aleandros ne vont pas tarder à

rentrer dans le rang. My Call prend un instant l'avantage au début de la ligne

droite mais San Al Hajar, lui prend peu après le meilleur. Il fait un long

moment illusion pour la victoire mais doit s'incliner, dans les 100 derniers

mètres, face à la bonne fin de course de Zizany, couru caché, à mi-peloton, à

la corde, qui termine le plus vite au centre. San al Hajar conserve la deuxième

place devant Also Risky, qui a fournit une belle fin de course après avoir été

contraint de galoper à l'arrière-garde du fait de son mauvais numéro dans les

stalles (le 16). My Call se montre courageuse une nouvelle fois et se classe

quatrième devant Reasons, qui a fait, un instant, illusion pour un meilleur

classement au début de la ligne droite. Il se comporte toutefois bien pour son

premier handicap face à des sujets plus expérimentés que lui. Septième, Benodet

n'a pas été des plus heureux dans la phase finale, tout comme Richhill Lady,

« envoyée » contre la lice par Surtsey, qui était contrarié à ce

moment.

 

Course 2

:

Luisant semble

pressé de découvrir revêtement inédit pour lui et prend rapidement les

commandes de l'épreuve. L'un des concurrents allemand, Esposito, vient à ses

côté devant Ilie Nastase, bien placé à la corde, Kersimon, lauréat au niveau

listed, le vétéran du lot Jardin Bleu et El Vettorio. Pour aborder la ligne

droite, Luisant repart de plus belle et fait longtemps figure de lauréat,

d'autant qu'Esposito ne tarde pas à rentrer dans le rang, tout comme Ilie

Nastase, toujours dans son sillage, qui ne peut véritablement accélérer.

Toutefois, à 100 mètres

du poteau, Luisant sera débordé par El Vettorio, qui termine vite, au centre.

Ce dernier résiste de peu à la bonne fin de course de Titrée qui, après avoir

patienté au dernier rang, fournit une belle fin de course en pleine piste pour

prendre la deuxième place. Luisant conserve une facile troisième place devant

Kersimon, qui semble peu à peu revenir à un bon niveau et Shark Tooth,

extrêmement malheureux dans la ligne droite, où il a dû longtemps patienter

pour trouver l'ouverture. Jardin Bleu, dans le sillage d'Ilie Nastase, n'a pu

pleinement s'exprimer dans la phase finale.

 

Course 3

:

La course

d'attente en allant devant est l'une des tactiques qui réussit le mieux à Johan

Victoire. Il l'a une nouvelle fois démontré grâce à Indran, bien placé dans les

stalles de départ (corde 1), avec lequel il a mené benoîtement le peloton dans

la ligne d'en face. A cet instant du parcours, Paisley Print vient à son

extérieur devant Hincmar, à la corde, Sangoham et Darabani, contraint de

progresser en troisième épaisseur le nez au vent. Personne n'attaque le leader

pour aborder le dernier tournant et, à la sortie de celui-ci, Indran place un

nouveau démarrage et se met hors de portée de plusieurs de ses adversaires.

Darabani semble alors le seul à pouvoir l'inquiéter, mais il se retrouve assez

loin de celui-ci. Après avoir mis un peu de temps à s'équilibrer, Darabani

termine vite, mais trop tard, et échoue de peu face à Indran, qui n'a pas

mollit dans la phase finale. Monté à l'arrière-garde, King Greeley a bien

terminé et s'empare de la troisième place devant Hincmar, à la corde. Tchic

Cove semble progresser et termine bien lui aussi, sans toutefois être dangereux

pour les premiers.

 

Course 4

:

Ice Cubes perd

pas mal de terrain en partant et se retrouve rapidement en dernière position au

contraire de Coco Star qui anime l'épreuve. Descendante de Dahlia, Wherry,

nouvellement arrivée dans les boxes d'Henry-Alex Panthall vient à ses côtés

devant Oubliette, à la corde, et la favorite, Grenadia, qui est en troisième

épaisseur, le nez au vent. A l'arrière-garde se trouvent Iron Bieni, un peu

brillante au début et Ice Cubes. Dans le dernier tournant, Colombie, à

l'extérieur, est sollicitée pour garder le contact au contraire de Granadia,

qui semble aller par-dessus les autres. L'impression visuelle va se confirmer

quelques mètres plus loin où Grenadia va facilement prendre la mesure de Coco

Star et filer au poteau, sans être inquiétée. A distance, Vraona, venue des

derniers rangs, termine plaisamment et se classe deuxième devant Ice Cubes,

auteur d'un retour qui sort de l'ordinaire. L'animatrice Coco Star se montre

courageuse dans la phase finale, bien que dominée, et se classe quatrième.

Wherry quant à elle n'a pu se montrer dangereuse, baissant pavillon dès l'entrée

de la ligne droite.

 

Course 5

:

Avec son numéro

1 dans les stalles, Aka Bay prend rapidement les direction de l'épreuve en

compagnie de l'allemand et favori Cheeky Jack. Cuanto Cuando est bien placé, à

la corde, avec à ses côtés Nachos, un peu le nez au vent, tout deux venant

devant Euronest, de retour de Cagnes. Régence, lauréate à plusieurs reprises

durant l'hiver sur cette piste, est à mi-peloton et se montre un peu brillante

au début. Zaliana, à l'aise elle aussi sur cette PSF est placée pour sa part à

l'arrière-garde avec Fridoline, qui s'élançait avec le 16 dans les stalles.

Pour aborder la ligne droite, personne ne semble véritablement et s'est Nachos,

au centre, qui fait, un instant, illusion pour la victoire. Toutefois, Cuando

Cuanto sort du sillage de l'animateur et termine le mieux, gagnant sans être

véritablement inquiété. Nachos se montre courageux jusqu'au bout et se classe

deuxième alors que la troisième place est plus serrée, puisqu'on ne mesure

qu'une longueur et demie entre le 3e et le 10e. C'est

finalement  Auenwiese, longtemps à

mi-peloton qui se classe troisième devant Régence, auteur d'une bonne fin de

course. Cinquième, Zaliana est à créditer d'un bon effort final.

 

Course 6

:

Bottom-weight

de l'épreuve, Fleur d'Amande décide d'animer l'épreuve en compagnie d'Abwaab.

Somov se retrouve au contact des leaders, mais un peu le nez au vent, tandis

que le grand favori, Jokari, patiente comme à son habitude ; il se trouve à

mi-peloton, à l'extérieur mais abrité. D'ailleurs, dans le dernier tournant, il

semble aller assez facilement alors qu'il se trouve dans le sillage de Somov.

Au début de la ligne droite, les animateurs ne tardent pas à rentrer dans le

rang, ce dont profite Somov pour prendre l'avantage. Il ne garde toutefois le

meilleur qu'un court instant car Christophe Soumillon décale de son sillage

Jokari et tout deux prennent, assez facilement, l'avantage et filent au poteau.

Auteur d'une belle fin de course, en dehors, après avoir galopé dans la seconde

moitié du peloton, Le Superbe vient ajuster Somov dans les 50 derniers mètres

et se classe deuxième.

 

Course 7

:

Une fois

encore, dans cette troisième épreuve épreuve du handicap divisé, les

attentistes ont eu la part belle, réglant dans les 250 derniers mètres le sort

des animateurs. Au bout de la ligne d'en face, Unbreakable a l'avantage devant

Suspense Love et Rozella. Rose Geller, qui porte des oeillères pour la première

fois, vient ensuite en compagnie de Barouda du Charmil. Au début de la ligne

droite, Unbreakable repart et tente de faire le trou avec ses poursuivants, qui

sont alors Barouda du Charmil et Armas. Unbreakable donne un instant

l'impression de pouvoir repousser les attaques mais Ryalcount, venue de la

seconde moitié du peloton et rapprochée très librement, prend facilement

l'avantage et file au poteau. Elle s'impose nettement détachée de Ski de la Vis, longtemps dernier et qui

a refait pas mal de terrain pour finir. Après photo, la troisième place revient

à Alpidivo qui parvient aux abords du poteau à prendre un minime avantage sur

Armas.

 

Course 8

:

Dominique Boeuf

a remporté un nouveau succès en montant une course qui est la copie conforme de

celles d'hier : la course d'attente. Lauréate sur cette piste durant l'hiver,

Zetel, vite sur jambe a l'avantage au bout de la ligne d'en face avant

d'aborder le tournant. Proci Volo est sur la ligne de tête emmenant Kamouniac,

à l'aise sur cette piste, dans son sillage. Une fois encore, c'est dans les 350

derniers mètres que la course va prendre sa véritable tournure. Mary Read, qui

avait le mois dernier battu Reasons, fait, un instant, illusion pour la

victoire à 300 mètres

du poteau avant qu'elle ne se fasse déborder peu après par Loup Normand, lancé

en pleine piste par Dominique Boeuf. Venu des derniers rangs, il prend facilement

le meilleur et ne sera pas inquiété une fois avoir pris la tête. Longtemps

parmi les derniers, Quai au Fleur termine plaisamment et prend la deuxième

place à Mary Read (qui se classe troisième) dans les 50 derniers mètres. Assez

malheureux à mi-ligne droite, Irish Kelt se relance bien et se classe

quatrième. Sixième, Kerno n'a pu réellement s'exprimer dans la phase finale.