Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Deauvilles notes

Autres informations / 22.03.2008

Deauvilles notes

Vendredi 21 mars.

 

Course 1

Au début

de la ligne d’en face, les trois favoris sont de front, à savoir Tau, bien

parti, Dowing et Hopes and Fears. Toutefois, à mi-ligne d’en face, Hopes and

Fears  se place dans le sillage de Tau,

avec Asterico à son extérieur. Dream Venture vient ensuite avec Be My Risk. Au

bout de la ligne d’en face, il semble que Hopes and Fears se soit fait marché

dessus par un concurrent qui le suivait. Au début de la ligne droite, Tau attaque

le premier Dowing et en prend la mesure. Toutefois, Tau se fait ensuite

attaquer par Be My Risk et doit abdiquer face à celui-ci. Be My Risk fait

longtemps figure de lauréat potentiel, mais Hopes and Fears, qui a un peu tardé

à trouver l’ouverture, s’enclenche en pleine piste. Après avoir un peu tardé à

s’équilibrer, il finit vite et vient régler sur le poteau Be My Risk. Tau

conserve assez facilement la 3e place.

 

Course 2

Comme on

pouvait s’y attendre, Trevelez prend rapidement le train à son compte. Train

d’ailleurs qui se montre très sélectif. War Officier, parti avec la stalle 5

(sur 5) fait le forcing au début pour venir se placer dans son sillage avant le

tournant. Il vient devant Flying Blue et Water View, tandis que Salut

l’Africain ferme la marche. Trevelez aborde en tête la ligne droite avec War

Officier dans son sillage qui possède beaucoup de ressources. A 250m du poteau,

War Officier attaque Trevelez et en prend très facilement la mesure, filant au

poteau sans être inquiété. Trevelez, bien que courageux jusqu’au bout, ne pourra

endiguer le retour de Flying Blue et se classe 3e devant Salut

l’Africain et Water View.

 

Course 3

Bien

partie, La Marea

s’installe rapidement au commandement. Elle précède La Coruna, à la corde,

Manosque et la favorite, Leo’s Starlet. Les positions varient peu pour aborder

le tournant où Palasha tente de se rapprocher à l’extérieur, tandis que Leo’s

Starlet semble aller librement. Au début de la ligne droite, La Marea tente de faire le trou

avec ses adversaires mais Leo’s Starlet ne se fait surprendre. Elle porte son

estocade et prend facilement la mesure de l’animatrice, s’imposant très

facilement. La Marea

conserve la 2e place, tandis que la 3e est plus disputée.

Elle revient à Desert Night qui, à la corde, résiste au bon retour de Tune

Royal, en plein piste.

 

Course 4

Lettre

Spirituelle, qui s’élance avec le n°10 dans les stalles, fait le forcing au

début pour venir s’installer au commandement. Elle précède Masque Rose, Kadance

Blue, à la corde, et la favorite Dixie Girl. Dans le tournant, Alsace tente de

se rapprocher dans le sillage de Lessing, qui est en 3e épaisseur.

Au début de la ligne droite, Lettre Spirituelle est toujours en tête et semble

pouvoir mener sa tâche à bien. Mais, en pleine piste, Lessing est lancée par

Olivier Peslier et prend la mesure de sa rivale, filant au poteau. Courageuse

jusqu’au bout, Lettre Spirituelle conserve la 2e place devant White

Spire, auteur d’un bon effort final, et Alsace, qui a tracé une bonne fin de

course.

 

Course 5

Au bout

de la ligne d’en face, Eternal Diva est en tête, précédant Whispere, à la corde

Happeny Dip, à l’extérieur et Sand Chief. Dans le tournant, plusieurs

concurrents comme San Siro, Manganeyev et Classified tentent de progresser à

l’extérieur. Dans la ligne droite, l’issue de la course reste longtemps

indécise, c’est finalement Soa qui finit le plus vite et s’impose devant Drax,

auteur d’un bon effort final et Classified, qui a bien poursuivit son effort. A

l’arrière-garde, le jockey de Danse Etoilée est alors tombé. L’arrivée a été

maintenue après enquête sur les raisons de cette chute.

 

Course 6

Pour

aborder le tournant, New’s Ivoire, contrairement à ses habitude est en tête,

précédant Equinoreva, à la corde et Sweet and Sour. Chassing Moonbeams vient

ensuite avec Ballinapark et Bravitude alors que Sweet Fortune et Douceur

Nocturne ferment la marche. Dans la ligne droite, Chassing Moonbeams tarde à

trouver l’ouverture, mais elle ne pourra véritablement accélérer une fois

l’avoir trouvée. Ballinapark, au contraire, est déboîtée par Christophe Lemaire

et prend facilement la mesure des animateurs. Elle file au poteau, remportant

une victoire aisée. New’s Ivoire, courageux jusqu’au bout, conserve la 2e

place devant Sweet Fortune, auteur d’un bon effort final.

 

Course 7

Lauréate

d’une listed en 2006 (avant d’être rétrogradée) Afra Tsitsi, qui fait sa

rentrée, prend rapidement les devants. Elle vient devant Zetel, bien partie,

Cyclonic, le nez au vent et Fingersprint. Afra Tsitsi assure un train sélectif

à l’épreuve et, pour aborder la ligne droite, elle se fait attaquer par

Cyclonic. Celui-ci fait alors illusion pour la victoire, mais Fareion a trouvé

l’ouverture, côté corde, et vient lui prendre l’avantage à 75m du poteau. En

retrait, Torronto termine bien, en dedans, et se classe 3e devant

Jardin Bleu, auteur d’une belle fin de course en dehors après avoir longtemps

attendu.

 

Course 8

For Wooly

perd pas mal de terrain en partant au contraire de Sebashklani, qui prend 2 à 3

longueurs d‘avance dans la ligne d’en face. Scrambler vient ensuite avec la grise

House Blend et Alpidivo, à l’aise sur cette piste. Au début de la ligne droite,

Alpidivo est le premier à attaquer l’animateur, qui va  baisser pavillon. Alpidivo fait alors

longtemps illusion pour la victoire mais Scrambler, qui a trouvé l’ouverture côté

corde, se mèle à la lutte pour la victoire. Toutefois, tous deux ne pourront

rien face à la belle fin de course de l’ineffable UJ Csilag, qui s’impose,

ouvrant par la même occasion son palmarès. À noter les malheurs de Solid’s

Buck’s pour la dernière course de sa carrière.