Eliga, en hommage a sa mere

Autres informations / 29.03.2008

Eliga, en hommage a sa mere

Vendredi 28,

Enghien. Lors de sa

victoire dans le Prix La Nouba

disputé sur le steeple, Eliga

(Turgeon) n’a pas été exempte de reproches. Elle a commis un certain nombre de

fautes dans ses sauts mais l’essentiel était bien la victoire comme le

soulignait Cyrille Gombeau en descendant de la pouliche « il fallait qu’elle gagne cette course, voilà c’est fait ! ».

Pourquoi celle-ci ? Elle rendait, de la sorte, un hommage à sa mère, Kadalkote (Kadalko), décédée dans la

nuit de jeudi à vendredi au Haras de l’Île du Cadran. « Eliga n’a pas été époustouflante aujourd’hui ; elle gagne vraiment

sur sa classe de plat, nous a confié son propriétaire Vladimir Nadler, associé

à Gaëtan Trotin. Ils sont également propriétaires de la mère disparue alors

qu’elle était pleine de Turgeon depuis un mois...»

 

RECLAMEE, BLESSEE, AUREOLEE

Vendredi 28,

Enghien. Les histoires

se poursuivent sur le plateau de Soisy en cet après-midi glacial. Dans le Prix

de l’Amiénois réservé à la jeune génération, Finzi Contini (Kaldounévées), acquise à réclamer par Hubert de

Waele pour 18.555€ au mois de novembre à Enghien alors qu’elle terminait

quatrième, s’est imposée en revenant de l’arrière-garde. Elle a tenu tête

jusqu’au poteau –même s’il était temps qu’il arrive– à Coco Wood (Mansonnien). Le propriétaire l’a placée chez John Van

Handenhove pour qui elle a couru quatre fois. Lors d’une sortie à Cagnes au

mois de décembre, elle s’est blessée. Un mois plus tard, elle remportait la

première course de sa carrière, à Enghien, et a donc réédité ce vendredi. « Je suis un peu surpris, a déclaré son

entraîneur, et je la courrais dans ce prix afin d’éviter le poids des

handicaps. Je n’ai pas encore prévu de programme, mais elle va devoir monter au

niveau Listed. » En tout cas, le lot était bon ce vendredi avec

l’intéressante Coco Wood, à la 2e place. « Nous avions choisi d’attendre, a dit Bernard Secly, son nouvel

entraîneur. C’est une bonne pouliche qui peut faire mieux que cela. Elle

effectue une bonne rentrée et s’es montrée courageuse. »

 

BEDALY DECOUVRE ENGHIEN ET

GAGNE

Vendredi 28,

Enghien. Bedaly (Medaaly) avait deux

désavantages ce vendredi : il se présentait à Enghien pour la première fois

et effectuait une rentrée sur les obstacles. Il a pourtant pris facilement

l’avantage sur ses rivaux, enchantant son jockey, Cyrille Gombeau. Ce dernier signait

de la sorte un coup de deux dans la journée. « Je suis venu un peu plus tôt que je ne le souhaitais, a-t-il déclaré.

Mais la course s’est faite comme ça et je n’ai pas eu le choix. Il a très bien

sauté et réalise une belle performance. Alain Bonin (son entraîneur) sait ce

qu’il fait et il l’a emmené ici car le cheval présentait de meilleures

aptitudes sur ce type de parcours et le terrain d’Auteuil n’aurait pas été à

son avantage. Il pourrait rester à Enghien. » Malheureux lors du

meeting de Cagnes-sur-mer où il s’est blessé, Cyrille Gombeau réapparaît lui

aussi sous son meilleur jour.